Grande-Bretagne – Préserver la mémoire du pays, dont une très grande partie est maintenant numérisée.

abibliotheque-british-museum-582244

Le Royaume-Uni sauvegarde tout l’Internet

Depuis des siècles, les bibliothèques nationales répertorient tous les livres, magazines, pamphlets et journaux publiés sur leur sol.
 Grâce à l’obtention, la semaine dernière, d’une autorisation de scanner l’intégralité du contenu électronique britannique, six bibliothèques du Royaume-Uni enregistrent aussi chaque site web, e-book et blog. Objectif : préserver la mémoire du pays, dont une très grande partie est maintenant numérisée.
ainternet archivesCertains organismes, comme l’immense Internet Archive, avaient déjà saisi le caractère éphémère du contenu publié sur Internet. En effet, Lucie Burgess, directrice du contenu de la Bibliothèque nationale britannique, citée par le Guardian, estime que la durée de vie d’une page web est de 75 jours. Une fois perdu, le contenu numérique est irrécupérable. Ainsi, tout ce qui a été créé en Grande-Bretagne entre les attentats de Londres de 2005 et le jubilé de diamant de la reine Elizabeth II l’année dernière (en particulier des comptes rendus de première main) n’existe plus.
Pour ne plus perdre ces précieuses données, un automate va donc scanner et enregistrer 4,8 millions de sites (Facebook et Twitter inclus) cette année. Ensuite, les sites dont le contenu change sans arrêt, comme ceux des journaux, seront photographiés plusieurs fois par jour, les autres une fois par an environ. Les pages scannées seront consultables par le public et les chercheurs d’ici à la fin de l’année.
 En attendant, une liste de 100 sites internet a été établie par les curateurs du projet afin d’expliquer la démarche de sauvegarde du Web : de Facebook à BBC.co.uk, en passant par le blog d’une élève de primaire, ces sites sont essentiels à la compréhension de la société britannique actuelle, estiment les acteurs du projet.
Le Monde 15/04/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.