Olivier Voisin –  » Témoigner, mourir  » : Les derniers clichés

aolivier Voisin

Les derniers clichés du photographe Olivier Voisin

Le 24 février dernier, le photojournaliste indépendant Olivier Voisin mourait après avoir été blessé en Syrie trois jours auparavant.
 Free-lance pour de nombreux médias français et internationaux, ce Français âgé de 38 ans avait réalisé des reportages de guerre publiés par de nombreux journaux et magazines comme L’ExpressLibération, The Guardian, L’Orient-Le Jour ainsi que Le Monde.
 Un film réalisé par ses proches à partir des dernières photos retrouvées dans son appareil retrace ses dernières heures. Diffusé sur la plateforme Vimeo, la vidéo intitulée « Témoigner, mourir », d’une durée de trois minutes environ, rassemble 200 images précieuses. Ce sont ses ultimes photos, car son disque dur n’a pas été retrouvé.
A travers ce montage brut des clichés qu’Olivier Voisin a pris les 20 et 21 février, juste avant d’être blessé, la vidéo témoigne des conditions extrêmes de son travail de photographe, alors qu’il couvrait des opérations d’une katiba (groupe armé d’opposition) dans la région d’Idlib, dans le nord de la Syrie.
 Le film est mis en scène sobrement par Daniel Bastard et Stephane Marchetti, sur une musique de Damien Traversaz. Avant sa mise en ligne sur la Toile, « Témoigner, mourir » avait été projetée début avril lors du vernissage de l’exposition consacrée à son travail, à la SCAM  (5, avenue Vélasquez, Paris 8e, jusqu’au 14 juillet).
 Olivier Voisin est mort un an après Rémi Ochlik, un autre photographe français tué aux côtés de la journaliste américaine Marie Colvin le 22 février 2012 à Homs.
Le Monde 18/04/2013

aolivier voiin expo

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.