Les potagers de façade

potager

La ville de Drummondville (Quebec) à donner l’autorisation à ses habitants d’aménager pour ceux qui veulent un « potager en façade » devant leur maison.

«Je suis content, car c’est une tendance mondiale. Depuis deux ou trois ans, il y a un essor incroyable, des mouvements en Angleterre et en France tels que Les incroyables comestibles», avise Michel Beauchamp.

Le couple de Saint-Charles-de-Drummond a été au cœur, l’été dernier, d’une lutte contre la Ville parce qu’il avait planté ses légumes dans un jardin devant sa maison en quête de verdure et de fraîcheur.

Saint-Charles-de-Drummond tolérait les potagers de façade, mais depuis les fusions municipales, il était interdit d’aménager son jardin sur le devant de sa propriété.

Drummondville avait demandé au couple Beauchamp-Landry de gazonner 30% de son potager, soit la portion du terrain qui appartient à la Ville, mais les deux jardiniers avaient dit non.

La Ville avait finalement décidé de permettre à Josée Landry et Michel Beauchamp de conserver leur jardin en y faisant quelques aménagements.

Mais voilà qu’aujourd’hui, Drummondville a annoncé qu’elle emboitera le pas à quatre autres villes québécoises et autorisera désormais l’aménagement complet de potagers en façade de maison.

LU SUR TVA NOUVELLES

A propos Frédéric Baylot

MÉDITACTION, BANDE DESTINÉE & POLÉTHIQUE « Fer senzill i lleuger, per més serenitat i alegria. » http://frederic.baylot.org/
Cet article a été publié dans Agroalimentaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.