Appel aux Français et aux Européens de Rebiya Kadeer, Présidente en exil du Congrès du peuple ouïgour

Rue 89 19/04/2013  Rebiya Kadeer | Présidente du Congrès mondial ouïgour

Chine : « L’Europe doit empêcher la disparition du peuple ouïgour »

A quelques jours de la visite en Chine de François Hollande, la Conférence des femmes ouïgoures, peuple de l’ouest de la Chine, se tient à Paris à partir de samedi. Rebiya Kadeer, Présidente en exil du Congrès du peuple ouïgour et dissidente honnie par Pékin, lance ici un appel aux Français et aux Européens.

aRebiya-Kadeer-001

Rebiya Kadeer est la Présidente du Congrès mondial ouïghour, en exil. Elle a siégé dans les années 90 dans l’une des chambres du Parlement chinois, le Conseil consultatif du peuple chinois (CPPCC), et a été présentée un temps comme entrepreneur modèle, la femme d’affaires la plus riche de sa province.
Mais les choses se sont gâtées lorsque son mari, Sidik Rouzi, s’est exilé aux Etats-Unis et s’est prononcé en faveur de l’indépendance du « Turkestan Oriental ». En 1999, Rebiya Kadeer fut finalement arrêtée alors qu’elle s’apprêtait à rencontrer une délégation du Congrès américain de passage à Urumqi, et condamnée à une lourde peine de prison pour « espionnage » – en fait l’envoi de coupures de presse à son mari aux Etats-Unis… Elle ne fut libérée qu’en 2005, sur intervention de l’administration Bush, mais aussitôt envoyée aux Etats-Unis en exil.
Tribune – Combien de temps faut-il avant qu’un peuple et sa culture ne se retrouvent en simple post-scriptum de l’histoire ?
Les responsables communistes de la Chine se penchent sérieusement sur la question depuis soixante ans. Des générations de dirigeants chinois ont appliqué successivement toutes les mesures possibles et imaginables pour en accélérer le processus.
Certaines communautés chinoises de la République populaire de Chine qui n’appartiennent pas à l’ethnie han, comme les Tibétains, les Mongols et les Ouïgours, connaissent mieux que quiconque les pressions exercées sur ceux qui résistent à l’assimilation culturelle décrétée par l’Etat. D’autres, comme les Mandchous, en sont réduits à évoquer leur héritage perdu dans la langue de leur asservisseur.
La nouvelle direction arrivée au pouvoir à Pékin avec Xi Jinping à sa tête, serait l’occasion propice pour tourner la page sur des décennies de brutalité et instaurer un climat plus serein, où les peuples marginalisés de Chine seraient véritablement traités avec équité.
La patrie du peuple ouïgour
La patrie du peuple ouïgour est le Turkestan oriental (région autonome ouïgoure du Xinjiang). Les Ouïgours forment un peuple turcophone, musulmans pacifiques depuis des siècles. Leurs traditions culturelles et artistiques ont marqué de leur empreinte la Route de la soie et inspiré des œuvres musicales et littéraires reconnues dans le monde entier.

aouigour

Les Ouïgours ont bâti des villes à l’architecture unique, où l’aspect pratique se combine à un sens aigu de la beauté visuelle. Les villes ouïgoures, comme Kashgar, ont attiré au fil des ans des voyageurs désireux de connaître les ruelles et les minarets de la vieille ville.
La langue ouïgoure, apparentée à d’autres langues turques d’Asie centrale, est linguistiquement complexe et a été utilisée par les intellectuels, les négociants et les gens du peuple du Turkestan oriental tout au long de son histoire.
Tout ceci n’a que peu d’intérêt aux yeux des responsables chinois. La force de l’idéologie l’a emporté au Turkestan oriental pendant les trente premières années de la République populaire de Chine. Depuis l’entrée des troupes de l’Armée populaire de libération dans la région en 1949 jusqu’au début de la période des réformes, en 1980, les diverses politiques et campagnes menées par la Chine sous le signe de l’idéologie n’ont laissé dans leur sillage que destruction.

DEC0348895.jpg

Les Ouïgours ont souffert de la faim, été emprisonnés et exilés, comme bien d’autres en Chine, démonstration par l’absurde des dangers inhérents à une domination fondée sur le culte de la personnalité.
Une région riche en ressources naturelles
Depuis 1980, l’anéantissement de la culture ouïgoure s’est poursuivi. Mais le gouvernement chinois a abandonné l’idéologie en faveur de l’économie. Le Turkestan oriental et donc le peuple ouïgour se trouvent en point de mire, car la région dispose de vastes réserves en ressources naturelles et occupe en outre une situation stratégique vis-à-vis des marchés d’Asie centrale sur les plans politique et économique.
La politique récemment mise en œuvre par le gouvernement chinois vise à éliminer graduellement la langue ouïgoure des écoles et à réglementer le plus possible, et par là même limiter, la pratique religieuse musulmane, tout juste permise.
Pendant que des écrivains ouïgours croupissent en prison pour avoir simplement contesté les politiques du gouvernement, tout le peuple ouïghour vit dans la crainte de détentions arbitraires ou de disparitions forcées. Le gouvernement chinois accélère également depuis trois ans un programme de démolition de quartiers ouïgours entiers dans toute la région, y compris à Kashgar, berceau de la culture ouïgoure.
Ironie du « développement économique », les Ouïgours, victimes d’une discrimination avérée, connaissent, dans une mesure disproportionnée, un taux de chômage élevé et des revenus faibles par rapport aux Chinois hans, dont l’arrivée massive a fait que les Ouïgours constituent maintenant, en terme absolu, une minorité dans leur propre patrie.
Discriminations envers les femmes
aouigours femmes manifDes atteintes disproportionnées aux droits humains touchent en particulier les femmes ouïgoures. Outre les infamies d’une politique prédatrice de contrôle des naissances, violemment imposée par l’État chinois, les femmes ouïgoures sont l’objet d’une discrimination manifeste sur le marché du travail non seulement en raison de leur ethnie, mais aussi de leur genre.
La solution au chômage qui est proposée par les responsables chinois locaux aux femmes ouïgoures consiste à les forcer, par le biais de menaces et de mensonges, à aller travailler à des milliers de kilomètres de leur foyer d’origine en Chine orientale, dans des usines où elles sont exploitées.
Étant donné l’extrême vulnérabilité des femmes ouïgoures en Chine, la Fondation internationale ouïgoure pour la démocratie et les droits humains (International Uyghur Human Rights and Democracy Foundation) organise la conférence des femmes ouïgoures à Paris du 20 au 23 avril en vue de rechercher des solutions à ces problèmes et de renforcer la solidarité entre les femmes ouïgoures dans cette période si sombre pour leur peuple.
Des femmes ouïgoures pleurent le sort de leurs maris emprisonnés, …

aouigours fem

La France et l’Europe devraient se préoccuper de la situation critique du peuple ouïgour non seulement parce que l’atrophie de sa culture représente une perte pour la diversité dans un monde en cours d’homogénéisation, mais aussi parce que le sentiment d’impunité dont fait preuve la Chine dans ses agissements a des répercussions sur la scène mondiale.

-

Le traitement infligé aux Ouïgours par le gouvernement chinois est une remise en cause de la tradition profonde de la France et de l’Europe en matière de protection des libertés, des droits humains et de la démocratie.
Si un gouvernement autoritaire n’est pas interpellé au sujet de la responsabilité de ses actes à l’égard de peuples établis à l’intérieur de ses frontières, il y verra un signe l’autorisant à appliquer son modèle de gouvernance hors de ses frontières.
La Chine exporte son mépris des aspirations démocratiques des peuples en soutenant des régimes décriés, comme ceux du Soudan et de la Syrie. L’aversion de la Chine pour la liberté d’expression, valeur chérie en Europe, s’est déjà insinuée dans les communautés de Ouïgours, Chinois et Tibétains, exilés dans des villes d’Europe, qui ont peur de parler franchement de crainte que leurs familles en Chine ne soient sanctionnées.

aOuigour-map

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Droit de l'humain, International, Résistance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.