Comment réparer.com : Lutter contre l’obsolescence programmée

comment-reparer-au-lieu-de-jeter
Qu’il est loin le temps où Brandt revendiquait son slogan « construit pour durer ». En quelques années, la durée de vie des appareils ménagers et autres produits de consommation électriques et électroniques a sensiblement diminué. Face à ce phénomène, le groupe écologiste au Sénat a présenté mardi une proposition de loi visant à réguler l’usure rapide dont les industriels sont soupçonnés d’abuser.
 Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ? Une pratique limitant la durée de vie d’un appareil, savamment calculée pour correspondre à la date de fin de garantie du produit, contraignant ainsi le consommateur à acquérir un nouveau modèle. Un phénomène qui remonte aux années 20, quand des constructeurs d’ampoules s’étaient entendus pour limiter la longévité de leurs produits face à la crise.
Mais au fil des ans, le système s’est retourné contre le consommateur. L’une des alternatives proposées par les sénateurs consiste en la prolongation de la garantie des produits concernés de deux à cinq ans.
Sur la Toile, la mobilisation a déjà pris le pas. Le site Comment réparer.com réunit une communauté de particuliers souhaitant réparer eux-mêmes leurs téléviseurs, matériels hi-fi, lave-vaisselle…
 Sur Youtube, des vidéos explicatives sont réalisées par des bricoleurs passionnés. Le blog de veille de la consommation collaborative renseigne sur les initiatives dans le genre.
Samedi 4 mai se déroulera d’ailleurs, à Paris, le OuiShare fest, le premier festival en France de la consommation collaborative. Au menu : des ateliers de bidouillage pour adultes et enfants, cuisine anti-gaspi, troc, débats
Le Monde 26/04/2013

fax vache

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Consumérisme, Economie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.