Publication Matignon sur demande député UMP de l’Yonne : Carla Bruni coûtait plus cher à l’état que Valérie Trierweiler

Nouvel Obs 03-05-2013

Valérie Trierweiler coûte moins cher à l’État que Carla Bruni

 Matignon publie le coût mensuel pour l’Etat des collaborateurs de la Première dame et propose une comparaison avec le dispositif dont bénéficiait Carla Bruni.
Le coût mensuel pour l’Etat des collaborateurs de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, est moins élevé que le dispositif qui entourait en janvier 2012 Carla Bruni-Sarkozy, affirme Matignon, interrogé par un député UMP.
Le député UMP de l’Yonne, Guillaume Larrivé, avait adressé le 12 mars une question écrite aux services de Jean-Marc Ayrault « sur le coût, pour les finances de l’Etat, des collaborateurs affectés au service de Mme Valérie Trierweiler ». Le député relevait notamment que la journaliste disposait d’un site internet.
Dans sa réponse, révélée vendredi 3 mai par « Le Lab » d’Europe 1 et accessible sur le site de l’Assemblée, Matignon affirme que « cinq collaborateurs sont affectés au service » de la compagne du chef de l’Etat. Ces cinq personnes sont « deux agents contractuels et trois fonctionnaires mis à disposition de la Présidence de la République ». Selon Matignon, « le total des rémunérations mensuelles nettes de ces cinq personnes est de 19.742 euros ».
aCarla_BruniLes services du Premier ministre complètent cette réponse d’une comparaison avec le dispositif dont bénéficiait Carla Bruni-Sarkozy, qui n’est pas nommément citée. « A titre de comparaison, huit collaborateurs étaient affectés au service de la Première dame en janvier 2012 pour une rémunération mensuelle nette globale de 36.448 euros », détaille ainsi Matignon.
« A celle-ci s’ajoutaient tous les mois les facturations de deux prestataires externes assurant pour la Première dame la gestion d’un site internet pour un montant de 25.714 euros, soit une dépense mensuelle totale de plus de 60.000 euros », conclut Matignon.
 « Valérie Trierweiler : le poids du nom, le choc des photos » a été diffusé sur France 2, jeudi 11 avril. (NIVIERE/SIPA)

anovalerie-trierweiler-coute-moins-cher-a-l-etat-que-carla-bruni

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.