DOCUMENTAIRE – Liberté d’expression : mardi 7 mai à 22h40 sur Arte « Fini de rire », d’Olivier Malvoisin,

Nouvel Observateur – Mis à jour le 07-05-2013

« Fini de rire » : les dessinateurs de presse face aux tabous

Olivier Malvoisin a rencontré 40 dessinateurs à travers le monde. Son documentaire est diffusé ce mardi soir à 22h40 sur Arte et également visible sur le site du « Nouvel Observateur ».
 » Si vous voulez un baromètre de la liberté d’expression et comprendre les tabous dans un pays, il faut aller voir les dessinateurs de presse », dit Plantu.
C’est ce qu’a fait le réalisateur Olivier Malvoisin, auteur du projet transmédia « Fini de rire », initié en 2006 dans le sillage de l’affaire des caricatures de Mahomet. Le projet est articulé autour d’un documentaire de 52 minutes, diffusé ce mardi 7 mai à 22h40 sur Arte (ou directement dans le lecteur ci-dessous).
Depuis octobre 2006, l’équipe de production de « Fini de rire » suit des dessinateurs de presse – de Plantu à Avi Katz (Israël), en passant par Danziger (États-Unis), Kroll (Belgique), Rainer Hachfeld (Allemagne) et Khalil (Palestine) – à travers le monde. Leur travail retrace le déplacement progressif des frontières de la liberté d’expression depuis le 11 septembre 2001.
A travers ces différents témoignages, se dessine l’émergence de nouveaux tabous. L’affaire des caricatures de Mahomet en 2006 a bruyamment soulevé le tabou de la représentation religieuse. Mais on observe aussi d’autres tabous : la censure économique, le poids de l’histoire, les murs réels ou imaginaires, autant de freins à la liberté d’expression.
Au fur et à mesure s’est esquissée une carte des tabous. A travers les interviews et les illustrations de 40 dessinateurs, la carte expose les interdits spécifiques auxquels ils doivent constamment faire face, selon les pays où ils travaillent. Non exhaustif, son contenu sera peu à peu mis à jour en fonction de l’actualité.
 « Fini de rire », d’Olivier Malvoisin, mardi 7 mai à 22h40 sur Arte.
  Par Le Nouvel Observateur

5694899

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Médias, Résistance, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.