Tripoter le portable…

La Décroissance – courrier des lecteurs – Philippe Escoffier
Chaque jour, je prend le train de Bourg-en-Bresse à Lyon pour le travail, et chaque jour je suis, non pas émerveillé, mais plutôt stupéfié et agacé, en voyant bon nombre de personnes, jeunes, vieux, hommes, femmes, tripoter leur portable le long du trajet.
vign07-baladeurLa première chose qu’ils font après s’être assis, c’est ça et parmi eux un bon nombre branchent aussitôt leurs écouteurs  et s’esquintent déjà leur cerveau avant même de commencer leur boulot.Certains par ailleurs ont carrément leur casque sur les oreilles avant de monter. J’en vois aussi qui ont deux portables et jonglent allègrement avec les deux. Moi je n’ai pas de portable et surtout je me dis : mais comment faisaient-ils avant au XXème siècle, lorsque tout cela n’existait pas ou en tout cas, ne leur était pas accessible ? Pourtant je ne me rappelle pas que les gens s’ennuyaient avant. Rien d’étonnant qu’aujourd’hui certains soient amorphes et que rien ne semble les émouvoir.
Le portable, c’est aussi l’ennemi de l’intimité. Plus jamais tranquille, toujours à la merci d’un appel ou d’un message, quelle liberté ! Les gens se sont attaché un fil à la patte et pourtant il semble que cela leur plaise. Même au cinéma, quand ils ne le tripotent pas pendant le film, bon ou mauvais, aussitôt, ils regardent leur écran, ils ont tellement peur de ne pas répondre à un contact ! Même en réunion, au boulot, la plupart ont leur joujou posé à côté d’eux. Au XXème siècle, seul un besoin vital permettait de s’éclipser d’une réunion. Dorénavant avec smartphones, blackberry, iphones, j’en oublie, personne ne s’étonne de les voir sortir brusquement. J’en reste confondu.

136

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.