Conférence de presse – François Hollande à l’offensive sur l’Europe et le chômage

Le Monde 17/05/2013
Impopulaire et fragilisé par l’entrée en récession de la France, François Hollande s’est dit à « l’offensive » hier lors de sa conférence de presse semestrielle, en insistant sur son volontarisme et la nécessité d’agir dans la durée, écartant dans l’immédiat tout remaniement du gouvernement.
Principale annonce de cette longue conférence de presse, le chef de l’Etat a promis une « initiative » pour « sortir l’Europe de sa langueur », qui passera notamment par la mise en place d’un gouvernement économique réuni « tous les mois autour d’un véritable président nommé pour une durée longue ». Sa mission serait de débattre des principales orientations économiques européennes, en particulier fiscales et sociales.
 M. Hollande a aussi défendu l’idée d’un grand plan d’investissement sur dix ans pour financer des secteurs d’avenir. Après la conférence, il s’est livré à un plaidoyer en faveur de son action depuis un an à la tête d’un Etat qui a « démontré sa crédibilité budgétaire, qui a amorcé le redressement de sa compétitivité et entrepris, par la négociation, la réforme du marché du travail », adoptée définitivement par le Parlement mercredi.
 Sur le plan intérieur, il a renouvelé sa confiance à Jean-Marc Ayrault, un premier  ministre « courageux », « loyal » et « désintéressé », et a exclu tout remaniement dans l’immédiat, y compris à Bercy. Alors que le chômage a atteint un niveau record, le chef de l’Etat a réitéré son objectif d’inverser avant la fin de l’année la courbe.
Cet engagement, « je m’y tiens ! », a lancé celui qui se définit comme un président « socialiste ». M. Hollande a par ailleurs à nouveau repoussé une de ses promesses de campagne, le droit de vote des étrangers aux élections locales, qui ne fera l’objet d’un examen au Parlement qu’après les municipales de mars 2014.
(lire).

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Médias, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.