Mégève – Eglise catholique et prêtre franc-maçon : la sanction qui semble appartenir à un autre temps …

LE MONDE | 29.05.2013 Par Stéphanie Le Bars
La sanction infligée à un prêtre franc-maçon ravive les tensions entre l’Eglise et le Grand Orient

3417283_3_fdd9_le-pere-pascal-vesin-dans-l-eglise-sainte-anne_9656

Le père Pascal Vesin, dans l’église Sainte-Anne d’Arly Montjoie à Megève, le 24 mai. | AFP/JEAN-PIERRE CLATOT
Pas encore tout à fait excommunié mais plus vraiment prêtre. Entre ambiguïté et inconfort, le cas de Pascal Vesin, curé de Megève et « des stations de ski environnantes », semble appartenir à un autre temps. Le prêtre de 43 ans vient d’être démis de ses fonctions sur ordre du Vatican, pour son appartenance coupable à la franc-maçonnerie.
agrand_orient468.jpg 20 mRéputé pour ses préventions à l’égard des religions, le Grand Orient de France (GODF) a pris la peine de soutenir publiquement ce « frère », mardi 28 mai. « Alors que, depuis quelques années, nos relations avec l’Eglise catholique s’étaient améliorées, on se croirait revenu au temps de l’Inquisition. Au fond, l’Eglise reproche à Pascal Vesin d’avoir voulu réfléchir », estime le grand maître du Grand Orient, José Gulino. Estimant ce cas « inédit » dans l’histoire du GO, il déplore un retour de « l’obscurantisme et de l’ostracisme ».
Dans une lettre expliquant la décision de Rome, le diocèse d’Annecy affirme que « le fait d’adhérer à la franc-maçonnerie met en cause les fondements de l’existence chrétienne. Le relativisme est au fondement même de la franc-maçonnerie. On demande à un franc-maçon d’être un homme libre, qui ne connaît aucune soumission à un dogme ».
LETTRES ANONYMES
Rappelant aussi « l’incompatibilité entre l’engagement chrétien et l’engagement maçonnique, en particulier pour un ministre du culte », Mgr Bernard Podvin, le porte-parole de la Conférence des évêques de France, assure comprendre « la sanction » romaine. Ne souhaitant pas commenter des « propos polémiques », il se dit « prêt au dialogue » avec le GODF.
Sommé de choisir, Pascal Vesin, lui, a déjà tranché. Il a quitté le presbytère de sa paroisse pour un appartement prêté par des amis dans une ville voisine. L’Eglise, qui l’a condamné à une « peine médicinale » – lui laissant la possibilité de changer d’avis –, lui versera son traitement mensuel (quelque 900 euros) durant six mois. « Faute de ‘guérison’, je serai réduit à l’état laïc et je chercherai du travail, commente M. Vesin. Triste mais confiant en Jésus. »
Durant dix ans, le prêtre a pourtant mené de front « et en parfaite cohérence, vie de foi, ministère » et « la réflexion intellectuelle » que lui procuraient ses trois rendez-vous mensuels avec ses « frères maçons ». Eux connaissaient son état clérical et, assure-t-il, « l’ont respecté ». « Ils ne m’ont jamais demandé de renoncer à quoi que ce soit, contrairement à ce que laisse entendre la doctrine catholique. »
A l’Eglise, dont il connaissait les positions sur la question, à son évêque, à sa famille, pratiquante, il a tu son initiation secrète. « J’ai menti, c’est vrai, mais je considérais que cet engagement relevait de ma vie privée. » En 2011, deux lettres anonymes de dénonciation ont eu raison de son mensonge. « Mes parents m’ont tout de suite demandé comment j’avais été ’embrigadé’, puis ils m’ont compris. »
« PÉCHÉ GRAVE »
Dans cette affaire, des choses attristent et d’autres agacent ce curé par ailleurs connu pour ses vues « progressistes » sur le mariage des prêtres, le mariage pour tous ou l’utilisation du préservatif. « La discipline de l’Eglise par rapport à la franc-maçonnerie est totalement dépassée », juge-t-il.
L’interdiction faite aux catholiques d’entrer en maçonnerie remonte à 1738. Elle a été confirmée au fil des siècles et des papes, qui ont jugé la franc-maçonnerie « contraire à la justice, à la morale naturelle », fustigeant son athéisme et le goût du secret des loges. Pour un croyant, l’appartenance à une obédience relève donc d’un « péché grave » et obère toute possibilité de recevoir des sacrements. Dans le cas de Pascal Vesin, elle lui interdit en plus d’en délivrer.
« Pour moi, il ne s’agit pas d’opposer Eglise et franc-maçonnerie. Il y a des guerres qui n’ont plus lieu d’être, explique M. Vesin. Mon combat consiste simplement à demander à mon Eglise de respecter la liberté de conscience, la liberté individuelle et d’accepter la pluralité des discours en son sein. » « Par exemple, lors du débat sur le mariage pour tous, il est clair que la liberté de parole a été entravée », juge-t-il.
Dans le même temps, il aimerait que ses « frères maçons » se détendent un peu sur la tradition du secret. « C’est une lourdeur, qui accentue clichés et méconnaissance. » Même si, de son point de vue, le Grand Orient a fait un « travail d’ouverture, notamment envers les femmes, que l’Eglise n’a pas encore effectué ».
Un peu sonné par la décision de Rome, le prêtre envisage de parcourir les chemins de Compostelle dans les prochaines semaines avant d’affronter sa nouvelle vie. « Mais j’étais vraiment fait pour être prêtre. J’avais la vocation depuis l’âge de 11 ans. J’essaierai de transmettre ma foi comme laïc. » A distance de l’Eglise catholique, plus près d’autres Eglises chrétiennes, mais toujours au Grand Orient, qui selon le grand maître, continue d’accueillir des ministres du culte, y compris des catholiques. En toute discrétion.
 Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Débats Idées Points de vue, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.