Sur la réforme des retraites – Pour une solidarité entre retraités.

Courrier lecteur de notre ami correspondant à l’Ile de La  Réunion 06/06/2013

A propos de la réforme des retraites en cours de tractations …

  Je suis retraité depuis 11 ans. Et depuis 11 ans je ne cotise plus pour l’assurance vieillesse. S’agissant d’une assurance censée couvrir le risque vieillesse, il est assez singulier qu’une fois le risque réalisé on arrête de cotiser. Un peu comme si après avoir eu un accident de la route on arrêtait de s’assurer au prétexte que le risque s’est réalisé.
Pourtant, tout comme un nouvel accident est toujours possible sur la route, le risque vieillesse ne cesse pas avec le départ en retraite. Au contraire, on est certain qu’il va persister. D’autant que l’espérance de vie augmente en France d’un trimestre chaque année. Au demeurant, c’est une des causes majeures du problème de financement des retraites. Je ne verrais donc que des avantages à cotiser de nouveau pour l’assurance vieillesse à hauteur de 7-8%, ne serait-ce qu’en solidarité avec les autres retraités.
  En revanche, augmenter la charge des actifs et des entreprises n’est pas une bonne idée pour résoudre l’équation de la réforme des retraites. Un calcul très grossier montre qu’on pourrait ainsi récupérer plus de 9 milliards d’euros par an tout en épargnant totalement les petites retraites de cette ponction sur leur pouvoir d’achat.
 Une autre mesure s’impose : fiscaliser le complément de 10% (ou plus) versé aux retraités ayant eu 3 enfants (ou plus). Ce complément lui-même est discutable car son impact sur la natalité est loin d’être prouvé. Personnellement je l’ai découvert au moment de prendre ma retraite, mes enfants étant majeurs depuis des années. Cela s’appelle un effet d’aubaine…indu. On ne fait pas des enfants pour gonfler sa retraite !
  Bien évidemment, ces mesures ne doivent pas se faire brutalement mais par paliers successifs étalés dans le temps. Un peu comme l’écrêtement des retraites de la fonction publique à la Réunion décidé par le décret « Jégo » (décret 2009-114 du 30 janvier 2009) qui étale la mesure sur 10 ans et la rend supportable.
 Charles Durand – Ile de La Réunion  – Saint-Denis.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Economie, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.