Turquie : au 12e jour de crise, la répression

arepression-manifestations
Le calme était revenu dans la nuit de mardi à mercredi sur la place Taksim, au centre d’Istanbul, que le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a fait évacuer à deux reprises par la force dans la journée, prévenant qu’il n’aurait plus « aucune tolérance » envers le mouvement.
Après huit jours de contestation sur cette place emblématique, la police antiémeute a tiré ses dernières salves de gaz lacrymogènes vers 3 heures et peu avant 5 heures. Alors que l’appel à la prière du muezzin montait dans les rues menant vers le Bosphore, des camions-poubelle achevaient de ramasser douilles de gaz lacrymogènes, détritus et restes des barricades.
Tout au long de la journée, à la veille d’un entretien entre le chef du gouvernement et des représentants de la fronde qui agite le pays depuis douze jours, de violents affrontements avaient opposé les forces de l’ordre à des groupes de contestataires dans le centre de la mégapole, faisant de nombreux blessés.
Les échauffourées se sont poursuivies jusqu’au soir, lorsque la police s’est brutalement retirée en lisière de la place, ouvrant la porte à des milliers de personnes scandant « Tayyip, démission ! » Mais une heure plus tard, elle a pour la seconde fois dispersée la foule, provoquant la panique.
L’intransigeance de M. Erdogan lui a valu de nombreuses critiques de la part de son allié américain ou de l’UE, qui ont dénoncé le recours excessif à la force par la police turque.
Le onde 12/06/2013

arépression2864509_turquie

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Police, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.