L’Ombrie, trésor caché de l’Italie : Tel un mécène de la Renaissance, Brunello Cucinelli dit investir 25 % de ses bénéfices dans ce qu’il appelle  » l’embellissement de l’humanité « .

Un havre de silence à l’ombre des cyprès

LE MONDE | 12.06.2013 Par Emmanuel Tresmontant
En Ombrie, région méconnue à la cuisine raffinée, Bruno Cucinelli, homme d’affaires éclairé, confectionne des pulls en cachemire dans un château et restaure des sites étrusques.

13061313_OMBRIE+X1P1_ori

Le village de Spello, juché à flanc de colline, abrite dans son église l’une des plus célèbres fresques de Pinturicchio. GHIGO ROLI/CUBOIMAGES/LEEMAGE
Pérouse (Italie). « L’Ombrie, c’est le laboratoire spirituel de l’Italie. On y vient pour la chose la plus précieuse qui soit aujourd’hui : le silence ! La Toscane, elle, a perdu depuis longtemps cette dimension spirituelle. Je ferai tout pour empêcher que l’Ombrie suive le même chemin… quitte à fermer l’aéroport. »
aombriesolomeo-umbria_web
Fils de paysan, Brunello Cucinelli, aujourd’hui au faîte de sa gloire, n’a jamais voulu quitter l’Ombrie, où il est né en 1953. Cet homme de la terre, disciple de Jean-Jacques Rousseau, a donc installé sa fabrique de pulls en cachemire ici, dans le village de Solomeo, tout près de Pérouse, la capitale ombrienne.
abrunocucinelli01Pour comprendre cette région fascinante et méconnue, on ne pouvait donc faire autrement que de rencontrer cet homme d’affaires singulier (l’un des plus riches et populaires d’Italie), pour qui la beauté de l’environnement est, aussi, une clef de son succès industriel : « La beauté finit tôt ou tard par s’exprimer à travers les gestes de l’ouvrier et, finalement, c’est votre produit qui gagne en perfection ! Comment faire de la qualité dans un environnement atroce ? »
aombrie autre
Quand on découvre son village médiéval perché sur une colline, on a le sentiment d’entrer dans cette fameuse île d’Utopie imaginée par Thomas More en 1516. Brunello Cucinelli ne s’est pas contenté de restaurer entièrement le site, naguère abandonné, il l’a refaçonné et repeuplé en y ensemençant les germes d’un « nouveau capitalisme moral », dont il prétend être le pionnier, et pour lequel l’université de Pérouse lui a décerné en 2010 le titre de docteur honoris causa.
aombriesolomeo02Vendus partout dans le monde à prix d’or, ses fameux pulls en cachemire, dessinés par lui-même, sont confectionnés ici, dans un château du XIVe siècle. Des ouvrières spécialisées, payées 20 % de plus que la moyenne nationale, soit environ 1 750 euros net, ont pour mission de vérifier et de repriser chaque maille dans une ambiance monacale. Dans le donjon, accessible au public, une immense salle tapissée de livres de philosophie et de poésie est à disposition.
TRÉSOR CACHÉ DE L’ITALIE

abruno Cfondazione_teatro_big3-600x370

Au centre du village, Brunello Cucinelli a passé dix ans à construire un fabuleux théâtre en marbre et en bois qui, depuis 2008, accueille chaque été les plus grands musiciens baroques d’Italie. La cantine elle-même, où déjeunent les salariés et parfois les clients de l’entreprise, propose les produits du terroir d’Ombrie. On y assaisonne ses pâtes fraîches, son poisson grillé ou ses légumes du jardin avec l’huile d’olive personnelle de Brunello Cucinelli, pressée par Giovanni Batta, à Pérouse : un nectar aux arômes d’amande, d’herbes et d’artichaut qui n’a rien à envier aux célèbres huiles de Toscane.

aombrie-aqueduc-romain-est-devenu-un-trottoir-dans-la-ville-de-perouse-en-italie

Tel un mécène de la Renaissance, Brunello Cucinelli dit investir 25 % de ses bénéfices dans ce qu’il appelle « l’embellissement de l’humanité ». Il a pris ainsi à sa charge la restauration des vestiges étrusques de Pérouse, mais aussi celle de l’aqueduc romain qui relie l’université au centre-ville.
aombrie-paysage-entre-le-latium-et-de-l-39-ombrie-a-ete
L’Ombrie, pour lui, est le trésor caché de l’Italie. « Nous vivons toujours dans le sillage de saint Benoît et de saint François d’Assise. Notre rapport à la nature est mystique, c’est pour ça qu’elle est préservée. Regardez ces montagnes, ces forêts, ces lacs ! A 30 minutes de Pérouse, vous êtes sur les cimes enneigées de l’Appennino. »

aombrieGubbio_per_copertina_photo_by_zesser-flickr_15

Dans la ville médiévale de Gubbio, qu’il considère comme « la plus belle du monde », Brunello Cucinelli hume le vent, plisse les yeux et récite des vers de Dante. « Au début des années 1980, j’ai été le premier à introduire de la couleur dans le cachemire. Rose, bleu, vert, ocre… C’est ce qui a fait mon succès. Mais ces couleurs, c’est l’Ombrie qui me les a inspirées, elles sont partout, même dans les fresques de Giotto qui tapissent la basilique d’Assise. »

aombrie assise

UN DISCIPLE D’EPICURE
Dans ses goûts culinaires, notre homme est un disciple d’Epicure, et son plaisir suprême est de tremper une tranche de pain cuit au feu de bois dans un peu d’huile d’olive, le tout accompagné d’un bon morceau de pecorino et d’un verre de vin rouge produit sur les pentes du Montefalco.

aombrie spello195182-casaspelloh2

aombriepinturicchio_de_noel_dange_de_la_re-r08e5b6931c634f15a539bc0ec0f587de_vgbaq_8byvr_512Au village de Spello, petite merveille juchée à flanc de colline et qui abrite dans son église l’une des plus célèbres fresques de Pinturicchio (1454-1513), le restaurant La Cantina propose un florilège de la cuisine ombrienne traditionnelle comme la salade de blé étrusque, les lentilles de Castelluccio aux saucisses, l’omelette aux asperges sauvages, le salami de sanglier, les gnocchis faits main parfumés à la truffe noire de Norcia, la chianina grillée au feu de bois (une des meilleures viandes de boeuf d’Italie), sans oublier le plat phare de la maison, le pigeon rôti… pour un repas à environ 30 euros.
Mais l’adresse de Brunello Cucinelli qui justifie à elle seule le voyage en Ombrie, c’est la charcuterie de Rosita et Marco Cariani, au village de Bevagna. Loin des critères hygiénistes et aseptisés édictés par Bruxelles, Rosita et Marco Cariani fabriquent eux-mêmes leurs prosciutto, copa, longa, pancetta et autre porceaetta (cuite au fenouil et au romarin), sans conservateurs, uniquement avec du sel, de l’ail, du poivre et du vin rouge. Suspendus au plafond et enveloppés dans du papier de paille destiné à absorber l’humidité environnante, les jambons sont issus de cochons sauvages à poil noir. En plus de leur belle couleur rouge, ils offrent un persillé exceptionnel au goût typique d’huile d’olive – c’est ce jambon que Brunello Cucinelli sert dans sa cantine. Rosita Cariani caresse ses charcuteries avec tendresse avant de les trancher à la main : « Ainsi, on ne perd pas la saveur ! », sourit-elle.
Emmanuel Tresmontant
13061313_OMBRIE+X1I2_ori_jpg_180Y aller : Paris-Rome sur Alitalia à partir de 136 € AR. Puis Rome-Pérouse en voiture (2 heures). Ou bien Paris-Pérouse en train via Florence.
 A visiter :
 Basilique Saint-François d’Assise à Assise. http://www.comune.assisi.pg.it/
 Teatro Cucinelli à Solomeo, http://www.teatrocucinelli.it
 Brunello Cucinelli, http://www.brunellocucinelli.it
Visite de Pérouse et des environs : http://www.guideinumbria.com/francais/home.htm

aombrie-paysage-entre-le-latium-et-de-l-39-ombrie-a-ete

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Economie, Loisirs Tourisme, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.