Les toits potagers

arbreville

Une batavia fraîchement cueillie qui craque sous la dent est un plaisir simple mais difficile à satisfaire pour un citadin. A mesure que les villes s’étendent et que les bonnes terres agricoles s’épuisent, l’appétit des consommateurs pour les produits frais et locaux se fait plus pressant. Pourquoi ne pas développer des cultures maraîchères en ville sur l’espace inutilisé des toits ?

VIDEO : http://vimeo.com/cremtl/lufa

Voir la page Facebook des Toits Potagers, un article sur Rue89 (dont est tiré le chapeau ci-dessus) et aussi le site TOPAGER

A propos Frédéric Baylot

MÉDITACTION, BANDE DESTINÉE & POLÉTHIQUE « Fer senzill i lleuger, per més serenitat i alegria. » http://frederic.baylot.org/
Cet article a été publié dans Agroalimentaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.