Surfeurs au pays basque – Prévention : Une campagne est lancée sur le Net.

 Sud–Ouest   18/07/2013 Par Benoît Martin

Pays basque : les surfeurs cibles faciles des voleurs

[VIDEO] Trop de surfeurs sont victimes de vols à la serviette et à la roulotte… Police nationale et Comité régional d’Aquitaine de surf coopèrent pour davantage de prévention

asosurf

Dès qu’ils ont le dos tourné et le regard braqué sur les vagues, les surfeurs imprudents peuvent se faire détrousser (Photo Archives David Le Déodic)
Les clés de la voiture cachées sous une roue ? Je connais des surfeurs qui le font encore. Lorsqu’ils sont pressés et qu’ils ont peu de temps pour aller surfer, entre midi et deux par exemple, assure Jean-Claude, patron de l’Anglet Surf Spirit, sur la plage de la Madrague. L’année dernière, un moniteur s’est fait tout piquer. Tout ! Y compris la voiture. »
Pour éviter ce genre de mésaventure qui pourrit les vacances, police nationale et surfeurs ont décidé de jouer la carte de la prévention, main dans la main. C’est sur la promenade de la plage des Sables d’Or, à Anglet, que la Direction départementale de la sécurité publique Pyrénées-Atlantiques (DDSP) et le Comité régional Aquitaine de surf (Cras) ont scellé leur partenariat.
 « En 2012, 222 vols à la roulotte et 194 vols à la serviette ont été commis sur les plages de la Côte basque, détaille le commissaire divisionnaire, Didier Ribeyrolle, en charge du district de sécurité publique de Bayonne qui compte 11 communes littorales. Les surfeurs en sont les premières victimes. » Surfeurs, mais aussi baigneurs en solitaire, couple ou groupe d’amis partis à l’eau tous ensemble… Tout le monde s’est plus ou moins inquiété pour son sac, ses clés, son téléphone et ses papiers, laissés sur le sable, sans surveillance particulière.
Lip vidéo sur le Net
« Cacher la clé sur la roue juste avant d’aller prendre la vague est un vieux et très mauvais réflexe », confirme Franck Zancanaro, le policier désigné référent surf au sein du commissariat de Bayonne. « Membre du club Santocha de Capbreton depuis 1978, je suis surfeur avant d’être policier », glisse-t-il. C’est Franck Zancanaro qui, en septembre 2011, organisa la première Coupe de France de surf de la police nationale.
En tant que référent, le policier surfeur devra être réactif face à certains pics de délinquance, faire remonter et répondre aux doléances des amateurs de glisse, et bien sûr, faire de la prévention au quotidien ou lors des événements sportifs organisés par le comité régional.
Une campagne est d’ailleurs lancée sur le Net. Un clip vidéo, réalisé par la DDSP 64 et intitulé « Surfer en toute tranquillité » vient d’être mis en ligne sur le site Internet du Cras (1). Ce spot de prévention prodigue quelques conseils pour se protéger contre les vols à la serviette et à la roulotte.
La clé sur soi
Sur la plage, beaucoup ont déjà leur truc. « Cacher sa clé à proximité de la voiture, il faut vraiment être sûr qu’il n’y a personne… Mais il y a toujours des yeux qui traînent. Le mieux, c’est de faire faire un double basique de sa clé avec puce électronique et de le porter autour du cou ou dans une poche de sa combinaison », explique Jean-Claude, de l’Anglet Surf Spirit.
« C’est vraiment le meilleur moyen pour éviter les problèmes, confirme Jérémy, jeune surfeur palois. J’ai fait faire un double et je le prends sur moi ». « Pareil pour mon scooter », acquiesce Ilan, à côte de son ami.
« Mais il y a pas mal de gens qui ont peur de perdre leur clé dans l’eau, assure Laurent, le gérant de l’école de surf Océanique à la Madrague. Alors certains déposent leur clé à un club de surf. D’autres préfèrent le cadenas à code – boîte à clés, qui se fixe à l’extérieur de la voiture, sur la galerie ou aux roues. Il est de plus en plus utilisé ».
Mais parions que la délinquance saura prendre la vague et s’adapter à ce nouveau moyen de sécurisation.
(1)Pour plus de renseignements, consulter le site : http://surfingaquitaine.com

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Police, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.