L’antidouleur mise au point par les labos FN : Les cons n’existent plus …

 Charlie-Hebdo26 Jul 2013 – Charb
Les électeurs du Front national sont des gens qui souffrent. Ils souffrent des conséquences de la crise, de l’immigration, de l’insécurité, de la mondialisation, de la météo, et personne ne fait rien pour eux. Alors, ils se tournent vers le Front national, le seul parti qui sait parler aux gens qui souffrent. C’est comme ça aujourd’hui que la plupart des journalistes justifient la montée du FN et légitiment le choix de ses électeurs.
1100-14-Charb-ElecteurFNLa vérité est que les électeurs du FN sont devenus si nombreux que quelqu’un qui a quelque chose à vendre ne peut décemment ignorer cette clientèle potentielle. On ne peut pas se fâcher avec le nombre. Ce n’est pas, comme ceux qui lèchent le cul aux électeurs du FN le prétendent, par respect de la démocratie, mais par soumission aux lois du marché. Si un supermarché fait le plein de consommateurs en vendant de la merde, les médias feront la pub pour la merde en espérant capter l’attention des consommateurs qui se régalent de ce produit. Le résultat, c’est que la merde se vendra encore mieux après douze interviews de Le Pen.
La connerie: l’antidouleur mise au point par les labos FN
Dire que les gens qui votent à l’extrême droite sont au mieux des cons, au pis des salauds, n’est plus possible. Ces gens-là, redisons-le, souffrent, et la souffrance aujourd’hui en France est devenue un brevet d’intelligence. Le Monde, qui cite Challenges, nous apprend que les cinq cents personnes les plus fortunées de France se sont enrichies de 25% en un an. La richesse de ces gens, qui représente 330 milliards d’euros, n’a jamais été aussi élevée depuis 1996. Sur les cinq cents veinards et veinardes, il y a cinquante-cinq milliardaires, soit dix de plus que l’année dernière… Un dixième de la richesse est entre les mains d’un cent millième de la population. Les mêmes journaux qui se repaissent de ces chiffres hallucinants ne sont pas gênés par ailleurs pour titrer, tous les jours que le CAC 40 fait, sur la crise économique. L’argent s’évapore des caisses de l’État et des poches des citoyens à cause de la crise… Comment ce même argent se retrouve-t-il dans les coffres des cinq cents premières fortunes de France ? À cause de la crise? Non, on ne sait pas, Le Monde ne le dit pas. On suppose que c’est grâce à leur talent que les millionnaires deviennent des milliardaires.
À part L’Humanité, aucun journal n’ose dire qu’il n’y a pas de crise. La crise est une blague organisée par un club de comiques milliardaires pour siphonner les miettes de Granola qui restent au fond des placards de ces andouilles de salariés et de ces crétins de chômeurs. Pour ceux qui doutent encore de la non-existence de la crise, il suffit de regarder Tapie le clown pleurnicher qu’il ne peut plus faire de chèques de 10 euros… Comme s’il avait déjà fait des chèques de 10 euros. Les entreprises qu’il démantèle et qu’il revend à la découpe, il est rare qu’il les paie plus cher que 1 euro. Passons.
La souffrance du peuple ne vient pas de la crise, elle vient de ce que les politiques, les industriels et les médias ont réussi à lui faire croire qu’il y en avait une et qu’il n’y avait rien d’autre à faire qu’à serrer les fesses en attendant qu’elle passe. Le parti des millionnaires Le Pen, lui, dit qu’il y a quelque chose à faire: il faut que les pauvres se vengent de leur pauvreté sur les plus pauvres d’entre eux. Chasse un immigré, tu vas voir, ça ira mieux! Ils ne voient pas qu’ils sont potentiellement les pauvres de quelques autres qui se vengeront un jour sur eux de la baisse de leur pouvoir d’achat ou de la suppression de leurs allocations? Pourquoi ça marche? Pourquoi de plus en plus d’électeurs applaudissent les sketchs du FN ? Parce qu’il est plus facile de partager la connerie que les richesses. Quoi, c’est tout ? C’est ça l’analyse ? L’électeur d’extrême droite est un con ? Celui qui me dira que c’est plus compliqué que ça, c’est qu’il a quelque chose à vendre à l’électeur du FN…
Charb

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.