La pudeur : une valeur à ne pas jeter au panier

Le Monde 31/07/2013
 Une mère et son fils s’interrogeaient sur une idée de cadeau pour l’anniversaire du père. Le petit garçon de 5 ans, sans l’ombre d’une hésitation, pensa à un pyjama !
Cet enfant, dont le père dormait nu et se promenait ainsi sans souci, signifiait par cette réponse directe, concrète, que cette nudité exposée le dérangeait, lui qui d’ailleurs dormait en pyjama !
Il est probable que, pris dans les tourments d’une sexualité infantile qui rend l’enfant de cet âge particulièrement sensible et vulnérable, le corps ainsi dévoilé de son père agitait chez lui, à son insu, des émotions ?
[…]. » Lu sur « La famille sens dessus dessous ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Education, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.