Du business et du sens : changer le monde

!cid_9392A48DFF8B436D996D993909CC1067@werdnaEDITORIAL de Isabelle HENNEBELLE / Rédactrice en chef
Raconter au plus près ces mutations économiques et sociales encore dans les limbes, difficiles à saisir
SUR FOND DE CRISE ÉCONOMIQUE, un nombre croissant de citoyens – qu’ils soient salariés, cadres dirigeants, entrepreneurs, en recherche d’emplois ou étudiants – aspirent à concilier carrière et engagement. Portés par une profonde quête de sens, ces visionnaires rêvent de contribuer à bâtir un monde plus juste réconciliant performance économique et impact social.
Jamais époque n’a été plus propice pour rêver à de nouveaux paradigmes. Sans utopie mais avec  pragmatisme. Plusieurs mouvements de fond sociétaux sont à l’oeuvre. Et font bouger les lignes d’un modèle économique devenu trop étriqué pour assurer une croissance pérenne. A l’heure du développement durable et de la responsabilité sociale et environnementale, des entreprises pionnières apprennent à diriger, à vendre, à acheter, à transporter, à investir et à épargner… autrement. Elles déploient aussi – certes, encore pour quèlques happy few – des métiers hybrides, tels financier solidaire, commercial vert ou acheteur responsable. Autre évolution à l’oeuvre, le secteur de l’économie sociale et solidaire opère progressivement une mue qui pourrait devenir un aiguillon du changement.
Quant aux ONG, les plus avantgardistes d’entre elles se professionnalisent et se lancent dans des partenariats sophistiqués avec les entreprises. Enfin, sous l’impulsion de deux figures charismatiques, Muhammad Yunus et G. K. Prahalad, certains groupes du CAC 40 s’initient au social business et au travail de terrain avec la base de la pyramide, constituée de 4,9 milliards de personnes qui vivent avec moins de huit dollars PPA par jour.
L’heure est au décloisement de ces univers et à l’émergence de nouvelles alliances. Pour mieux anticiper demain, l’Etudiant (groupe Express-Roularta) et Entrepreneurs d’avenir livrent un palmarès enrichi et actualisé des grandes écoles et des universités pionnières en développement durable. Afin de raconter au plus près ces mutations économiques et sociales encore dans les limbes, difficiles à saisir, une vingtaine de journalistes ont enquêté pendant des mois auprès dè plusieurs centaines d’entreprises, d’associations et de représentants des pouvoirs publics pour mettre en lumière les bonnes pratiques.
L’Express a également tissé des partenariats avec des acteurs de terrain : Convergences 2015, le Mouves, IMS-Entreprendre pour la Cité, Ashoka, Sparknews, Reporters d’Espoirs, Youphil, Sife, Babyloan et MakeSense. Outre des conférences, du contenu éditorial en cocréation et le lancement d’un programme de mécénat de compétences pour des entrepreneurs sociaux, la collaboration avec ces acteurs de changement se poursuit d’ores et déjà, en ligne sur la nouvelle plateforme du site de L’Express. Baptisée « Du business et du sens », elle rassemble les initiatives porteuses de changement.
Au plaisir de vous y retrouver.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Economie, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.