Japon : le « pacifisme militaire » mis au rebut ?

Le Monde 08/08/2013
En Asie-Pacifique, la sourde rivalité qui oppose la Chine et le Japon continue de créer de puissants remous.

ajapon porte-avions Izumo l'espress

Dans un contexte de tensions croissantes entre les deux puissances régionales, Tokyo a dévoilé mardi le futur porte-hélicoptères de sa flotte. Baptisé « Izumo », ce bâtiment de 248 mètres, encore en construction à Yokohama (il devrait être opérationnel en 2015), est le plus gros navire militaire construit par le pays du Soleil-Levant depuis la seconde guerre mondiale.
Aux dires du ministère de la défense japonais, dont la BBC se fait l’écho, il devrait servir principalement à la lutte anti-sous-marine et à des missions de surveillance des frontières. En filigrane, cependant, d’aucuns y voient une volonté du Japon de « muscler » sa stratégie militaire face à la Chine.
Depuis plusieurs mois, en effet, Tokyo et Pékin sont engagés dans une âpre querelle teintée d’irrédentisme à propos des Senkaku (Diaoyu en chinois), chapelet d’îlots potentiellement riches en hydrocarbures.
Comme en témoignent le China Daily et le Global Times, les hiérarques chinois craignent une escalade et, surtout, fustigent l’attitude de leur voisin, lequel serait, selon eux, en train de briser subrepticement « l’ordre en vigueur depuis la fin de la guerre »« Abe [le premier ministre] et la droite japonaise sont fermement décidés à réviser la Constitution pacifiste du Japon [de 1947]« , observe China.org.cn, soulignant que les dépenses militaires de l’Archipel ont augmenté pour la première fois en onze ans.
En Corée du Sud, le Hankyoreh déplore lui aussi le retour du militarisme d’antan. Et The Republic de conclure : « La dernière chose dont cette partie de l’Asie ait besoin, c’est d’une course aux armements navale. Mais, si course aux armements il doit y avoir, le Japon prouve qu’elle ne se fera pas que d’un côté. »

alemonde3458324_3_ac4a_le-navire-izumo-devoile-le-6-aout-a-yokohama_2c5e485f3c44c5693b852e3632bdd9dc

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.