Le gouvernement pense la France de 2025

Le Monde 20/08/2013
Le gouvernement s’est engagé à donner des suites concrètes au séminaire sur « la France en 2025« , remue-méninges de rentrée, qui s’est tenu hier à l’Elysée et consacré à trois grands thèmes : le budget 2014, les retraites et la reprise économique et ses effets sur l’inversion de la courbe du chômage.
 Des réponses seront apportées d’ici à la fin du mois à ces trois questions, a promis Jean-Marc Ayrault. Au-delà, ce séminaire ouvrira un processus de réflexion et de « consultations » qui se conclura à la fin de l’année par l’adoption d’une « stratégie pour la France », a assuré le premier ministre. Jean Pisani-Ferry, le commissaire général à la stratégie et à la prospective chargé de rédiger un projet pour préparer la France dans dix ans, a défendu hier dans les colonnes du Monde la vision à long terme de la majorité, donnant en exemple Jean-Pierre Chevènement « fixant, en 1985, l’objectif d’amener 80 % d’une classe d’âge au niveau du bac ».
 « Cet exercice, je le dis, n’est pas théorique, la France dans dix ans, ce n’est pas loin », a commenté Jean-Marc Ayrault, réagissant aux critiques de l’opposition qui a tourné en dérision le thème de la rentrée politique du gouvernement. « La France des socialistes, c’est celle de 1925 plutôt que celle de 2025 », a raillé Eric Ciotti, député (UMP).
« Plutôt que d’ironiser, moi j’invite les forces politiques, économiques et sociales à s’emparer de cette ambition, à s’inscrire dans cette volonté de tracer le destin de la France dans les dix ans qui viennent », a déclaré le premier ministre.
crie se prend la têtePetite remarque : Il est sans cesse reproché à François Hollande e son gouvernement de ne pas avoir de vision à   » long terme « . Le jour où il planche sur le    » long terme «  l’opposition et bien d’autres critiquent. Qu’est-ce que cette France  de dénigrement continuels avant d’attendre quelques résultats …

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.