Les retraites ou la reine des arnaques

Marianne 24/08/2013 – M. Suquet – Courrier des lecteurs
Un coup de balai sur les niches fiscales s’avérerait plus juteux que les seules cotisations. Le poids de la réforme ne doit pas peser que sur les seuls salariés.
Profitez bien des plages, la rentrée vous réserve son inévitable réforme des retraites qui devrait se conclure par un allongement de la durée de cotisation. Une solution pas toujours convaincante lorsque l’on sait que près de 60% des salariés du privé ne sont plus en activité lors de leur départ à la retraite, mais aussi que ce problème démographique devrait s’atténuer lorsque la génération du baby-boom aura cessé de grossir les rangs des nouveaux retraités.
imagesCAY90WW8Pour autant, pourquoi la retraite devrait-elle être financée par les seules cotisations ? Il existe bien des niches que l’on pourrait mettre à contribution : le capital dont l’imposition reste encore inférieure à celle du travail; les sociétés du CAC40 qui sont, comme les banques, imposées seulement à 8%, contre 33 pour les PME; les dividendes des actionnaires; la non-progressivité du système fiscal qui permet aux 5% les plus riches de payer proportionnellement moins d’impôts que les classes moyennes. Un coup de balai sur les niches fiscales estimées à 140 milliards d’euros serait sûrement juteux. La diminution entre 2000 et 2010 des impôts des contribuables comme des sociétés a engendré une perte de plus de 100 milliards d’euros pour l’État, et l’évasion fiscale coûte 50 milliards d’euros chaque année à l’État français. Enfin, une lutte efficace contre le chômage, évitant les mirages dangereux de l’austérité, se traduirait par une augmentation des cotisations.
Alors, pourquoi faire porter le poids de cette réforme sur les seuls salariés ? Une réforme de cette envergure devrait être emprunte de justice, et l’effort à consentir réparti entre tous. Cette réforme serait facilement acceptée par les Français car basée sur la solidarité et non sur l’égoïsme. C’est pour rappeler ces valeurs, et non parce que je suis un paresseux qui ne veux pas travailler plus longtemps, que je serai dans la rue cet automne*.

100_5693

* (Une manifestation intersyndicale nationale est prévue le mardi 10 septembre avant la présentation du projet du gouvernement, attendu à la mi-septembre.)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Social, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.