Informatique : La vie sans bouton de souris

chat PC souris sup
Le 22 juillet disparaissait le pionnier de l’informatique Douglas Engelbart, connu pour avoir inventé la souris d’ordinateur. En 1968, devant plus d’un millier d’ingénieurs, l’Américain présente, à l’occasion d’un congrès à San Francisco, sa dernière invention : un boîtier en bois équipé de deux roues, permettant de contrôler un curseur sur un écran (voir la vidéo de présentation historique). Ce n’est que quinze ans plus tard que la « souris » sera commercialisée, lorsque Apple sortira l’ordinateur Lisa, en 1983.
Aujourd’hui encore, l’outil est indissociable de l’ordinateur de bureau. Pour mesurer notre degré de dépendance, le développeur Alex Frank s’est amusé à concevoir un site ludique expérimental… où le clic est banni ! Ce site, justement baptisé Dontclick.it, propose comme défi à l’internaute de naviguer de manière différente, en se passant du bouton du fameux « mulot », cher à l’ancien président Jacques Chirac.

Ordi  souris tourne autour

« Préparez-vous mentalement », prévient le créateur du site, et « cliquez ici » une dernière fois avant de démarrer l’expérience. Au fil de l’exploration sur cette interface interactive dénuée de boutons, le visiteur, dont les nerfs sont mis à rude épreuve, est invité à remonter le cours de l’histoire de la souris, à s’adonner à des jeux intuitifs à partir de mouvements exécutés par le curseur ou à consulter les statistiques du site pour savoir combien d’internautes ont cliqué et surtout pourquoi ils ont craqué… L’expérience terminée, le visiteur peut reprendre une activité normale et… retourner à ses clics.
Le Monde 26 août 2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.