Japon – Les zones inaccessibles de Fukushima en images

Google a publié la semaine dernière de nouvelles vues de rues de villes et de villages de la région de Fukushima, au Japon, ravagée par un tremblement de terre, un tsunami et un accident nucléaire en mars 2011.
Les photographies, réalisées grâce à l’outil Google Street View, ont été mises en ligne sur un site lancé en juin 2011 et qui a pour but de suivre l’évolution de cette région du nord-est du Japon. Le site, intitulé « Mirai no kioku » (« Mémoire pour l’avenir »), présente en libre accès les images de douze agglomérations désertées de la préfecture de Fukushima.
 Selon les autorités, ces zones sont toujours inhabitables en raison du niveau de radioactivité élevé. Les internautes peuvent se promener dans la zone sinistrée, jusqu’à l’entrée de la centrale Fukushima Daiichi. Les nouvelles vues montrent des maisons effondrées et d’autres dégâts provoqués par le tremblement de terre et le tsunami.
 Le site permet de voir certains lieux avant le drame, juste après et aujourd’hui. Chaque cliché est accompagné d’une courte légende sur l’évolution des lieux. En mars, Google avait déjà mis en ligne de nombreuses vues de la cité évacuée de Namie, à la demande des autorités locales.
Le Monde 09/09/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.