Grenoble – Habitat écolo : le premier pavillon prototype a été inauguré au coeur de l’été, et baptisé  » Canopea « .

Universnature 12 septembre  2013

1 maison écologique + 1 maison écologique = 1 immeuble écologique

 Nos lecteurs grenoblois savent sans doute déjà ce qu’est « Grenoble Presqu’ile » . Pour les autres, sachez qu’il s’agit d’un « campus d’innovation en coeur de ville » (l’accroche officielle du lieu), un écoquartier du futur qui aura fini sa mutation d’ici une grosse quinzaine d’années. Là-bas, l’innovation, la modération de l’empreinte écologique et les économies d’énergie font partie des consignes prioritaires données aux architectes qui veulent voir leur projet bâti sur la presqu’île iséroise.

aCanopea_Inauguration_20130705_02-Light

En attendant qu’un petit Manhattan s’y développe, le premier pavillon prototype y a été inauguré au coeur de l’été, et baptisé  » Canopea » . Il s’agit d’une maison individuelle de 70 mètres carré, disposant d’une terrasse qui couvre les 4 faces du logement. Sur son toit, des panneaux solaires et partout ou presque, des pare-soleils orientables pour se protéger des rayons en plein été. Quant aux cloisons en bois et aux triple-vitrages, ils offrent au foyer une isolation parfaite. Le petit « plus », lui, se situe au second étage de la maison, où est installé un déphaseur, soit une machine capable de stocker la fraîcheur de l’air la nuit pour la redistribuer dans la journée. Mais alors quelle est la nouveauté ? Après tout, pour l’instant, « Canopea » n’est qu’une maison écologique comme il en existe beaucoup d’autres.

acanopea-qui-ont-planche-sur-le-projet-qui-s-inspire-de-la-canopee-l-etage-superieur-de-la-foret-directement-influencee-par-le-rayonnement-solaire

La nouveauté, c’est que cette maison est appelée à intégrer le sommet d’une tour, une « hometower » dont chacun des étages serait composé d’une de ces maisons peu gourmandes en énergie et capables de produire leur propre électricité. Au dernier étage de cette « hometower », les concepteurs ont imaginé des parties communes comprenant des lave-linge, une cuisine d’été, ou un large espace pouvant accueillir des réceptions. Les ressources énergétiques seraient mutualisées car « cela permet de réduire les pertes énergétiques. (…) Les hometowers seraient ainsi connectées entre elles et aux équipements de la ville, pour créer un écosystème urbain autonome » selon Pascal Rollet, le directeur du projet cité par l’édition locale du journal 20 Minutes.aunivers natureCanopea-grenoble
Avant que le quartier ne prenne forme (et le changement devrait être spectaculaire, la somme de 1,3 milliards d’euros d’investissement est avancées), la maison prototype « Canopea » servira dès l’automne de pavillon d’information sur les transformations futures. A voir !
Benjamin .

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Logement, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.