Perte du sens de la République – « Soutien au bijoutier de Nice » : le succès de cette page Facebook est effrayant

Nouvel Obs  16-09-2013 Par Bruno Roger-Petit Chroniqueur politique
Bruno Roger Petit 01LE PLUS. C’est un fait divers qui n’a rien d’anodin. La page Facebook ouverte afin d’afficher son « soutien au bijoutier de Nice » a recueilli plus de 284.000 approbations en un temps record. Un indicateur alarmant qui révèle la radicalisation extrémiste d’une partie des électeurs de la droite. Décryptage avec Bruno Roger-Petit.
Le phénomène ne peut être ignoré. La page Facebook ouverte afin d’afficher « Soutien au bijoutier de Nice » a recueilli, à l’heure où ces lignes sont écrites, plus de 284.000 approbations, via le petit pouce levé « like », en un temps record.
…. « Le problème, c’est que la lecture de ces centaines de réactions révèle que cette affaire est le prétexte à offrir un défouloir, débordant le seul soutien au bijoutier, à tout ce que la planète internet française peut compter de personnes enragées contre tout et n’importe quoi. En clair, la page de soutien au bijoutier s’est transformée en étalage des pires idées d’extrême-droite  » 
Une affaire emblématique et tragique
 Quelques semaines après l’affaire de Marignane, l’histoire du bijoutier de Nice est devenu à son tour emblématique, suscitant les mêmes débats et, malheureusement, la même passion. Le bijoutier de Nice, c’est ce commerçant qui a abattu un jeune homme de dix-huit ans qui venait de dévaliser son magasin après l’avoir menacé d’une arme, lui tirant plusieurs balles dans le dos alors qu’il s’enfuyait sur un scooter piloté par un complice.
 L’enquête ouverte devra déterminer si, oui ou non, le commerçant était alors, au moment où il a ouvert le feu, dans une situation où sa riposte était proportionnée au danger encouru. C’est un cas d’école.
 Selon les éléments connus, ce commerçant était armé parce qu’il avait déjà été dévalisé, l’an passé, subissant un premier préjudice de 34.000 euros.
 Quant à la victime, si l’on en croit le procureur de Nice, c’était un petit délinquant connu :  « Il avait déjà été condamné à de nombreuses reprises par le tribunal pour mineurs et le tribunal correctionnel de Grasse pour vols, violences et infractions routières ».  Ajoutons que cet adolescent de 18 ans allait être père.
 Bref, une histoire tragique, pour tous ses acteurs : le bijoutier, le jeune homme tué, leurs familles, leurs proches. Une histoire tragique qui devrait être entourée d’un silence respectueux, digne et de nature à laisser police et justice faire leur travail en toute sérénité. Mais ce n’est pas le cas.
 Un condensé des fantasmes d’extrême-droite
 Au lieu de cela, cette page Facebook a été créée. Outre les approbations qu’elle recueille, elle permet aussi à qui le veut d’écrire quelques mots.
 Nombreux sont les « soutiens » au bijoutier de Nice à rédiger ainsi les raisons de leur engagement. « Pourquoi pas, après tout ? » diront sans doute bien des lecteurs.
 Mais le problème, c’est que la lecture de ces centaines de réactions révèle que cette affaire est le prétexte à offrir un défouloir, débordant le seul soutien au bijoutier, à tout ce que la planète internet française peut compter de personnes enragées contre tout et n’importe quoi. En clair, la page de soutien au bijoutier s’est transformée en étalage des pires idées d’extrême-droite.
 En parcourant ces réactions, on trouve en concentré toutes les peurs, angoisses, inquiétudes et de tous les fantasmes alimentés depuis des années par une partie de la droite et de l’extrême-droite française, appuyée par une escouade de bonimenteurs médiatiques bien connus.
 Ceux qui s’expriment sur cette page Facebook alignent les adversaires imaginaires, les coupables idéaux et les ennemis de l’intérieur comme en écho à ce qu’ils voient et entendent tous les jours à la télévision et à la radio, dans la bouche de ceux qui ont construit un univers déréalisé susceptible de servir d’exutoire à leur peur née de la crise.
 Perte du sens de la République
 Il faut lire ces réactions pour ce qu’elles montrent, in vivo, de l’état d’esprit d’une partie de la population française qui perd le sens de la République en même temps que celui de la réalité :
 « La France perd petit à petit tous ses repères et nous vivons dans un état gangréné par la racaille qui nie toute nos institutions à l’exception des organismes payeurs. »
 « La première personne qui devrait porter un bracelet électronique c’est Taubira, cette personne est dangereuse pour notre socièté. »
 « Descendons dans la rue pour soutenir le bijoutier pour que la racaille comprenne ras le bol de toute cette merde en France vive LEPEN. »
 « Le message que l’on envoie aux jeunes délinquants c’est ‘allez dans le grand banditisme, continuez, vous êtes sur la bonne voie. Vous risquez rien car les civils n’ont pas le droit de se défendre, la police n’a pas le droit d’utiliser la force/son arme, et tant bien même que vous seriez arrêtés, vous seriez relâché et bien connus des services de police comme c’est toujours le cas !' »
 « RAS LE BOL des agressions et tueries sur son lieu de travail, qui fait vivre le pays ? les commerçants et artisans accablés par les charges, qui fait 50 heures par mois ? et souvent pour 1500.00 euros ou moins, ou rien a la fin du mois… »
 « Mais soyons honnête, les seuls qui ont a craindre la justice à l’heure actuelle sont les gens qui se lèvent le matin pour aller bosser… Eux ont beaucoup à perdre de la justice car pour eux par de réinsertion quand après deux apéros ont leur retire leur permis, leur travail, qu’on les traîne comme des voyous menottent aux poignets. Que des juges les rabaissent avec des sermons dignes de grands criminels… »
 « Quand un braqueur tue un bijoutier c tout ta fait normal ; par contre quand c le bijoutier tire sur un braqueur c nest pas normal et il fini en prison quelle honte mais ca c la france »
 « Bravo le bijoutier … Soutiens a toutes les personnes qui subissent des agression tt les jours comme lui .. ! Les voleurs faudrais faire comme dans certains pays étranger. Leur couper la mains … Il ferais moins le malin !! »
 « Quand on pense que le pauvre bijoutier, est en garde à vue, juste parce qu’on a peur que les cités s’embrasent…. c’est insupportable… »
Un indicateur alarmant pour les municipales
 On ne s’étonnera pas, compte tenu de l’émotion engendrée par ce fait divers, de voir venir à la rescousse de cette page Facebook les éléments les plus radicaux de l’extrême droite française, tel Fabrice Robert (leader du Bloc identitaire) qui, sur Twitter, consacre toute son énergie à tenter de récupérer à son profit ce mouvement.
 Plus de 269 000 membres sur la page Facebook « Soutien au #bijoutier de Nice » http://t.co/l5fgAcguSa #Nice06
— Fabrice Robert (@_fabricerobert) September 13, 2013
Mais ils ne sont pas les seuls. Preuve, encore une, de ce que les frontières entres les droites et extrêmes droite s’annihilent peu à peu à la base, des figures militantes UMP de la droitosphère affichent aussi leur « soutien au bijoutier de Nice« .
 Soutien au bijoutier de Nice !
— MadameMichu (@MdameMichu) September 11, 2013
Cette page Facebook est une nouvelle indication de la grande fusion qui se prépare, sur fond de sommes de toutes les peurs, entre les électorats de la droite. Rien de surprenant, si l’on se fie aux dernières enquêtes sur l’état des forces en présence à six mois des municipales.
 Qui s’étonnera alors, entre autres exemples atterrants quant à l’état de santé de notre démocratie, de constater selon que certains fins connaisseurs de la carte électorale, Robert Ménard, soutenu par le FN, pourrait être le prochain maire de Béziers ?
 Édité par Louise Pothier  Auteur parrainé par Benoît Raphaël

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Justice, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.