Syrie : Contrôler l’arsenal chimique syrien : un casse-tête

C’est donc la voie de la diplomatie qui sera, pour l’instant, suivie.
Alors que l’ONU rend cet après-midi un rapport « accablant » sur l’utilisation d’armes chimiques lors de l’attaque du 21 août en Syrie, l’accord conclu samedi entre Américains et Russes éloigne la perspective de frappes militaires contre le régime de Bachar Al-Assad.
 Mais le texte, qui doit être entériné par une résolution de l’ONU, sera difficile à appliquer. Le premier défi auquel devront faire face les inspecteurs qui se rendront en Syrie sera de localiser quelque 1 000 tonnes d’armes chimiques que le régime de Damas est soupçonné de stocker dans une quarantaine de sites.
 Les autorités syriennes doivent fournir la liste de leur arsenal chimique, mais comment s’assurer que le régime déclare la vérité ? CNN revient sur l’Irak de Saddam Hussein et le jeu « du chat et de la souris » auquel s’étaient livrés, malgré eux, les inspecteurs de l’ONU venus démanteler les armes chimiques.
D’autre part, lorsque les emplacements seront identifiés, il n’est pas garanti que les inspecteurs y accèdent librement. Et si la résolution venait à prévoir des sanctions dans ce cas-là, rien n’empêche le régime de reprocher à l’opposition d’entraver les contrôles.
Même si Damas coopère, localiser et accéder aux armes en temps de guerre, alors que les territoires sont disputés entre de nombreux groupes armés, est « presque impossible », relèvent le Courrier Journal , Al Jazeera et le CS Monitor.
 L’idée de neutraliser l’arsenal chimique syrien est née d’une « petite phrase » du secrétaire d’Etat américain prononcée lors d’une conférence de presse. Avant que les Russes ne le prennent au mot et ne saisissent l’occasion d’éviter une intervention militaire, John Kerry avait affirmé qu’il ne voyait pas, lui-même, comment un tel désarmement serait concrètement possible .
Le Monde 16/09/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.