Elections – Brignoles : le FN en tête, un appel à lui faire barrage. A noter 66,65 d’abstention …

coup sur tête gif
Le Monde 07/10/2013
L’extrême droite est arrivée largement en tête hier du premier tour de l’élection cantonale partielle de Brignoles (Var), avec près de 49,5 % des voix. PS et PCF ont réagi à l’élimination de la gauche en appelant à « faire barrage au FN » au second tour, le 13 octobre.
Ce scrutin, marqué par une forte abstention, de 66,65 % (contre 56,86 % et 61,89 % lors des précédentes élections de 2011 et 2012), sonne comme un coup de semonce pour l’UMP et le PS à cent cinquante jours des élections municipales.
Avec 40,4 % des voix pour le candidat FN, Laurent Lopez, et 9,1 % pour celui du Parti de la France, Jean-Paul Dispard, l’extrême droite a nettement amélioré hier le score obtenu en 2011 puis en 2012 par le candidat frontiste (32,97 % et 34,9 % des voix).
Catherine Delzers (UMP) est arrivée en deuxième position, avec 20,8 % des voix, dans ce canton gagné par la gauche en 2012.
Le candidat du Parti communiste, Laurent Carratala, soutenu par le Parti socialiste, a obtenu 14,6 % des voix, et la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts, Magda Igyarto-Arnoult, 8,9 %.
Le PCF a mis l’accent sur le taux d’abstention, de « près de 70 % », estimant que « cette triste participation, en conformité avec toutes les partielles précédentes, résultait avant tout de la désespérance que la politique du gouvernement suscite chez les électeurs de gauche ». « C’est elle qui met le candidat du FN en position de l’emporter au deuxième tour », a poursuivi le parti, ajoutant que « les tentatives à droite de banaliser le FN [étaient] aussi responsables du fait que les deux candidats d’extrême droite totalisent pas loin de 50 % des suffrages exprimés ».
Note – Bravo le PS et les verts séparés …

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.