Suggérer des idées pour simplifier l’administration : faire-simple.gouv.fr

ampoule clignote toutes couleurs
Mercredi 9 octobre, la ministre de la fonction publique, Marylise Lebranchu, inaugurait la mise en ligne de la plateforme collaborative Faire simple.

afairefiaresimple_logo-21

Ce nouveau site, accessible à l’adresse faire-simple.gouv.fr, invite les internautes à faire des propositions pour moderniser l’action publique. Jusqu’à présent, usagers et agents publics participaient à la modernisation des services publics par l’entremise de sites séparés. Désormais, Faire-simple.gouv.fr les réunit pour proposer ensemble des idées innovantes et simplifier la bureaucratie gouvernementale.
 En mars, un site sur le même thème (Innover.modernisation.gouv), à destination des fonctionnaires, avait été lancé. En conséquence, ce dernier renvoie maintenant vers Faire-simple.gouv.
 En page d’accueil du site, une ampoule accompagnée de la question « Vous avez une idée pour faire simple ? » invite à faire des suggestions. A l’heure actuelle, plus de 160 contributions y ont été postées, allant de « réduire les délais d’instruction d’un dossier de demande de reconnaissance de travailleur handicapé » à suggérer « une carte d’identité au format carte de crédit ». On en note aussi d’autres, pour le moins iconoclastes, demandant, par exemple, « à ce que la fin du monopole de la Sécurité sociale soit mieux mise en avant ».
Le site propose aussi deux autres espaces : « La  fabrique des solutions » (qui sera ouvert en janvier 2014) et « Les mesures engagées ». Ces deux rubriques permettent respectivement d’évaluer et de commenter les idées des autres contributeurs, ainsi que de se tenir informé des mesures engagées. Le site assure que toutes les contributions seront analysées, à défaut bien entendu d’être toutes appliquées.
Le Monde 11 octobre 2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Internet, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.