L’invasion des MOOC ( cours d’université gratuits en ligne ) en français

amooc
Dans le cadre du lancement de France université numérique, plan numérique pour l’enseignement supérieur, le ministère de l’enseignement supérieur a annoncé au début d’octobre la mise en œuvre, en janvier 2014, de « la première plateforme nationale de MOOC », autrement dit de cours d’université gratuits en ligne s’adressant à un large public.
Très en vogue aux Etats-Unis et émergeant depuis peu en France grâce à certaines plateformes, les MOOC (pour « massive open online course ») sont encore mal connus dans l’Hexagone. Selon un sondage OpinionWay pour le ministère de l’enseignement supérieur dévoilé le 2 octobre, la France présente un important retard en matière d’accessibilité des cours universitaires sur Internet, pour 65 % des étudiants et 78 % des enseignants du supérieur.
Cette nouvelle plateforme prévoit ainsi d’ouvrir à l’inscription un ensemble de 22 MOOC couvrant des domaines variés : environnement, droit, management, numérique et technologie, santé, sciences et sciences humaines.
Ces cours en ligne sont conçus par une dizaine d’établissements comme l’Ecole polytechnique, l’Ecole centrale Paris, l’Institut Mines-Télécom, le CNAM ou des universités : Bordeaux III, Montpellier 2, Sorbonne Paris Cité et Paris X-Nanterre.
 Des documents d’accompagnement seront proposés aux enseignants et aux établissements. Les internautes pourront s’inscrire à partir du 28 octobre sur le site France-universite-numerique.fr.
Reste qu’en France seuls 5 % des étudiants et 18 % des enseignants disent savoir exactement ce qu’est un MOOC, tandis que 20 % des étudiants et 23 % des enseignants en ont entendu parler sans savoir précisément ce que c’est (sources OpinionWay).
Le Monde 22/10/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Education, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.