Accord commercial Canada / Union européenne : bientôt du boeuf compétitif, mais aux hormones

Le Canard Enchaîné du 30 octobre 2013
Génial ! On pourra inonder le Canada de crottins de Chavignol et de camemberts ! sans droits de douane ! Et aussi, bien sûr, de roquefort, de chocolat, de moutarde. Et aussi, les Canadiens auront accès à ce marché européen de 500 millions de consommateurs qui les fait rêver.
%20croissance
En voiture, hormone !
Grâce au grand accord « historique » signé vendredi 18 octobre entre l’Europe et le Canada, les échanges commerciaux vont gonfler, promis-juré, de 20%. Et aussi les investissements croisés, et les « opportunités » de toutes sortes, bref, tout ça c’est bon pour la croissance et l’emploi, ici comme là-bas.
Certes il y a bien quelques mauvaises langues, comme José Bové, qui voit là une façon d’importer du bœuf aux hormones en France, une pratique autorisée au canada, jusqu’alors interdite en France. La filière bovine est d’ailleurs en ébullition.
Mais qu’importe ! Il y a déjà tellement de perturbateurs endocriniens dans la nature que quelques steaks aux hormones de plus ou de moins…
3499337_3_11de_le-compromis-a-ete-finalise-a-bruxelles-par_e6e2a22aeb7297f0f8bf3a0ba433544aLe lézard (site Canadien) – extraits :
OSHAWA, ONTARIO–(Marketwired – 4 nov. 2013) Le premier ministre Stephen Harper et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont annoncé, le 18 octobre 2013, la conclusion d’une entente de principe relativement à cet accord historique. Lorsque l’AECG entrera en vigueur, environ 98 % des lignes tarifaires de l’UE seront exemptes de droits de douane pour les produits industriels canadiens. Sept ans plus tard, l’exemption s’étendra à la totalité des lignes tarifaires pour ces produits.
« Le robuste secteur canadien de la fabrication englobe les aéronefs, les automobiles, le matériel d’examen médical, les instruments de haute technologie et de nombreuses autres industries, a affirmé le ministre Moore. L’accord commercial Canada-Union européenne entraînera la suppression des droits de douane sur ces produits de grande qualité, ce qui favorisera l’accroissement des ventes et profitera directement aux entreprises canadiennes.LA-CRO~1
La compétitivité de l’ensemble des branches industrielles et agroalimentaires va  progresser encore, sans doute au bénéfice prioritaire des actionnaires… En attendant le point d’orgue : l’accord commercial à venir avec les États-Unis aux règles de production encore plus souples. Un grand coup de chapeau aux lobbys rois du marché libre, à l’incontournable président de l’UE, José Manuel Barroso et son équipe de choc.    Werdna

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Industrie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.