Mort à l’émotion des familles des otages…

Charlie Hebdo – 6 novembre 2013 – Charb
Les familles des otages qui expriment leur émotion devant les caméras de télé à l’annonce de la libération de leurs proches n’y sont pour rien. Les journalistes de toutes les chaînes ont insisté lourdement pour obtenir quelques mots…
Les familles sont polies, gentilles, et dans ce moment de joie sont prêtes à faire plaisir. Leur euphorie, leurs larmes, leur bafouillage morveux, elles les offrent généreusement à ce présentateur du « 20-heures » fringué en maître d’hôtel de resto du VIIème arrondissement La mère, la fille, l’épouse, le neveu, le grand-père sont invités standard_chien-micro-trottoir-eglantineà dire leur émotion à cet abruti dont la coupe de cheveux et le blanchiment des dents ont coûté plus cher que la rançon versée aux terroristes. Ils disent une fois leur émotion sur France2, puis sur TF1, M6, Direct8, BFM, i>Télé, France3 région, etc. Si l’envoyé spécial de la chaîne, ce sous-prolétaire du lieu commun, n’a pas réussi à choper un proche d’un des otages, il capturera un ami, un voisin, un passant, un chien.
france-2-kidnappee-par-les-otages-du-mali,M131654Au fur et à mesure qu’ils parlent, tous ce gens s’aperçoivent avec une sorte de gêne grandissante qu’ils n’ont rien à dire. En tout cas, rien d’intéressant. Ils sont comme nous de l’autre côté du poste : gênés. Gênés de répondre à des questions aussi connes que : « Quel est votre état d’esprit ce soir ?« , « Où étiez-vous lorsque vous avez appris la libération de votre papa ?« , « Je suppose que vous êtes heureux du dénouement de cette prise d’otages qui durait depuis maintenant trois ans, trois longues années ?  » Souvent, le journaliste suppose bien. A la première interview, l’émotion de l’interviewé est spontanée Et puis, lorsque c’est la douzième fois qu’on lui demande s’il est ému, l’interviewé, plus très frais mais bien élevé, devient un acteur. Il surjoue le personnage qu’il est censé être. C’est à ce moment là qu’il sort du rôle et qu’il devient mauvais Plus mauvais qu’un comédien de Plus belle la vie. C’est possible.
le-13-heures-du-30-octobre-2013-quels-soins-m-caux-pour-les-ex-otages-11023021lvlumL’émotion que le présentateur du « 20-heures » lui demande de tartiner devant la caméra a tourné Elle a un goût de beurre rance. Le passeur de plat du JT le sent bien, mais il doit encore tenir trois minutes Le temps que les familles des otages passent  avec lui en direct, c’est autant qu’elles ne passeront pas à ruisseler sur les chaînes concurrentes.
Ça fait longtemps que l’homme-tronc permanenté n’est plus journaliste. Il ne l’a d’ailleurs jamais été. C’est un ouvrier agricole surpayé à qui l’on demande de traite le pis desséché de familles éprouvées afin d’en tirer toute l’émotion qu’il est possible d’en tirer. Lui-même n’a jamais connu la moindre émotion. Même lorsque se parents lui ont acheté son diplôme de journaliste, le petit blasé n’a rien manifesté. Je crois que vous en serez d’accord, il faut payer les terroristes d’Al-Qaïda afin qu’ils enlèvent et qu’ils retiennent en otage à perpétuité tous les présentateurs des JT de 20 heures. Amen.

otage_francais

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.