Italie – MafiaLeaks : le site Web qui veut briser l’omerta

alemonde MafiaLeaks  le site Web qui veut briser l'omerta

 Un groupe de citoyens italiens anonyme a décidé de défier la mafia en s’attaquant à l’un de ses piliers : la loi du silence.

Pour ce faire, ils ont tout simplement adapté un vieux concept à notre époque ultraconnectée. Les Bocca di leone (« bouches de lion ») étaient des sortes de boîtes aux lettres destinées à recueillir les plaintes et dénonciations des citoyens de la République de Venise.
Ce système garantissait l’anonymat des plaignants. C’est précisément ce dont veulent s’assurer les fondateurs de MafiaLeaks (inspiré de WikiLeaks). L’objectif est de permettre de dénoncer, sans crainte de représailles, les délits du crime organisé. Le site s’adresse aussi bien aux victimes de la mafia qu’aux ex-mafieux repentis ou à de simples citoyens ayant eu connaissance d’activités douteuses.
 La procédure, assez compliquée, passe par l’utilisation du réseau informatique Tor, pour protéger l’identité de ceux qui souhaitent s’exprimer. Les étapes à suivre sont expliquées sur le site. Lancé la semaine dernière, MafiaLeaks a déjà recueilli plusieurs témoignages, selon ses fondateurs.
 Personne ne connaît l’identité des utilisateurs ni le contenu des messages : ils sont traités par des « personnes de confiance », des magistrats, des journalistes ou des membres des forces de l’ordre, eux aussi anonymes. C’est à l’utilisateur de décider du meilleur interlocuteur en fonction du secret qu’il a à confier.
 Pour l’instant, ce sont essentiellement des journalistes qui ont été alertés par les dénonciateurs. Interrogé par le quotidien La Repubblica sur la pertinence du site, le magistrat Nicola Gratteri a estimé que MafiaLeaks était une bonne initiative, invitant cependant à la prudence, car « derrière l’anonymat il y a souvent une volonté de vengeance ou une tentative de dépistage ».
Le Monde 14/11/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Justice, Police, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.