Grands travaux et projets inutiles : Center Parcs en Isère

Siné Mensuel – novembre 2013 – Laure Noualhat
Tourisme : Détruire la nature au nom des loisirs (de merde…)
Center Parcs en Isère : Depuis 2008, le groupe Pierre & Vacances veut implanter un de ses villages payants et grillagés au cœur des Chambarans, à Roybon, dans l’ouest de l’Isère. Les chiffres donnent le tournis : 200 hectares privatisés, plus de 1 000 bungalows pour 5 000 touristes, restaurants, boutiques, serre géante, fausse ferme reconstituée… Du pur Playmobil pour les  vacances pour les vacances en famille. Pour s’installer, le village doit détruire le bois des Avenières.
untitledA ce jour, le bidule n’est pas encore ouvert et personne ne sait comment Pierre & Vacances compte compenser les 64 hectares de zones humides que le projet va irrémédiablement détruire. Les opposants locaux sont parvenus à mettre trois ans de bâtons dans les roues des procédures mais le combat semble inégal. D’un côté, le groupe Pierre & Vacances avec son patron Gérard Brémond et les amendements qu’il sait si bien  obtenir. De l’autre, une poignée d’opposants qui a épuisé tous les recours. D’ailleurs, le 25 mars, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi des opposants au « village aquatique ».
EuroVegas en Espagne :
Dans le genre inutile, la grosse EuroVégas se pose là. Dans un pays miné par la crise, un magnat américain untitledpropose le mirage des jeux d’argent pour conjurer la sinistrose. Sheldon Adelson – patron de Las Vegas Sands – prévoit un investissement de 17 milliards d’euros afin de construire six casinos, trois parcours de golf, un centre de conventions et 36 000 chambres d’hôtel, au sud de Madrid. Plus de 160 000 emplois directs seraient aspirés par le consortium, de quoi ravir les 24% de chômeurs de l’agglomération… Pour parvenir à ses fins, Sheldon Adelson a exigé la modification de trente lois étatiques comme par exemple, l’interdiction de fumer dans les casinos. Plus grave, le projet impliquerait des modifications législatives, en Espagne mais aussi en Europe, notamment sur la loi contre le blanchiment d’argent, l’autorisation de créer un statut fiscal privilégié et revenir sur les droits des salariés.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Loisirs Tourisme, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.