L’argent sale a quitté Chypre, en quasi-faillite pour se réfugier en Lettonie et l’UE ferme les yeux.

Siné Mensuel – novembre 2013 – Harold Smith
EU_location_ESTL’argent sale se moque du froid !
Les lettons peuvent croire aux miracles En 2008, ce petit pays de 2,2 millions d’habitants est le plus touché par la crise. Le PIB s’effondre de 20%, tandis que le chômage dépasse les 20% La Parex Bank fait faillite, suivie de la Krajbanka Aujourd’hui, Riga connaît la plus forte croissance de toute la zone européenne (3,8% cette année et 5,2% de prévision pour l’année prochaine) Le déficit public n’est que de 1,2%. Le gouvernement annonce une hausse des salaires de la fonction publique et des retraites. Quant aux établissements financiers, ils n’ont jamais accueilli autant de capitaux venus de l’étranger, notamment de Russie. Ils représentent déjà 40% du PIB de la Lettonie.
Pourquoi cet engouement soudain pour les bords de la mer Baltique ? Des sites spécialisés dans « l’optimisation fiscale » vous expliquent déjà que l’on peut ouvrir un compte en trois jours à Riga, même si n’avez jamais mis les pieds dans le pays. Quand vous créez une société, c’est encore mieux, votre nom n’apparaît même pas dans le registre du commerce Il suffit de dénicher un brave retraité ou un chômeur. Moyennant une petite rémunération, il devient le PDG d’une société fictive, sans bureau ni activité économique réelle. Résultat : les banques se sont remises à prêter, et la consommation des ménages grimpe en flèche. Le chômage est redescendu à 13%, explique cadre d’Hipotèku Banka, qui a accepté de nous parler sous couvert d’anonymat. Aux vilains qualificatifs d’argent « sale », « noir » ou « gris », le jeune banquier letton préfère évoquer de l’argent « futé », qui a réussi à fuir Chypre avant que les banques de l’ile d’Aphrodite n’imposent des restrictions aux mouvements de capitaux.
argent-saleEt que fait Bruxelles, si prompte à dénoncer la Suisse ou le Luxembourg ? Rien du tout.Car au 1er janvier 2014, la Lettonie va devenir le 18ème membre de la zone euro Certes, ce n’est qu’un microbe, qui ne représente que 0,3% du PIB de cette zone. Mais quel beau symbole en ces temps de crise ! De plus, ce geste très militant devrait inciter son petit voisin, la Lituanie, à franchir à son tour le pas, en 2015. En prime, l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a promis d’accueillir la Lettonie, afin de montrer sa détermination « à accroître la diversité de ses membres« . Bref, tout le monde est d’accord pour fermer les yeux sur ce nouveau paradis fiscal. « Un paradis encore modeste ! A Chypre, le secteur financier représentait 800% du PIB ! » rappelle le banquier letton.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, Europe, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.