Gazette d’@rrêt sur images, n° 310 – Bonnets rouges : émission à Carhaix, au coeur du mouvement.

 gazette@arretsurimages.eu 22/11/2013
Gazette 310. Bonnets rouges : des nigauds, pilotés par des patrons ? @si en Bretagne
abonnet rougeDes syndicalistes acclamant leur patron, l’extrême-gauche et l’extrême-droite dans la même manifestation de Quimper : c’est peu dire que le mouvement des « Bonnets rouges » contre l’écotaxe a produit des images surprenantes, pour un non-Breton.
Quel est son contenu social ? Quel est le penchant politique de ces manifestants, que la télévision nous montre défonçant les grilles d’une sous-préfecture, ou bombardant la police à coups de pots de chrysanthèmes ? S’agit-il vraiment, comme l’explique par exemple Jean-Luc Mélenchon, de « nigauds » pilotés par des patrons. « Si vous n’êtes pas breton, vous ne pouvez pas comprendre », nous disait voici quelques jours Christian Troadec, maire de Carhaix, et l’un des leaders du mouvement.
Chiche ! Non seulement notre éconaute, Anne-Sophie Jacques, est allée passer la semaine en Bretagne (ses reportages sont ici (1)) mais nous avons décidé d’aller y enregistrer notre émission. Et pas n’importe où : à Carhaix, justement, au coeur du mouvement. Nous y avons réuni, outre Troadec, Nadine Hourmant, déléguée syndicale de l’entreprise Doux, et un historien, Fanch Roudaut, qui nous rappelle utilement que le mouvement des Bonnets rouges, en 1675, était peut-être plus « à gauche », et moins « régionaliste » que le mouvement actuel. Notre émission est ici (2).
Daniel Schneidermann
(1) http://www.arretsurimages.net/dossier.php?id=326
(2)http://www.arretsurimages.net/emissions/2013-11-22/Non-les-bonnets-rouges-ne-sont-pas-pilotes-par-les-patrons-id6315
 
 
 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.