Espagne: manifestations contre l’austérité en Catalogne et Andalousie

Rtbf.be Belgique – 24 novembre 2013 – AFP
A l’appel des syndicats et d’organisations citoyennes, des milliers de manifestants ont dénoncé dimanche dans les régions espagnoles de Catalogne et d’Andalousie la politique d’austérité du gouvernement conservateur, marquant la fin d’un week-end de mobilisations.
624_341_546f24b294ed67fd7b8efe5939375d7ae1dfdd90Sous les mots d’ordre « stop aux budgets antisociaux » et « Coupes: assez!« , les manifestants ont défilé dans la capitale catalane, Barcelone, dans le nord-est de l’Espagne, à l’appel du Sommet social, qui regroupe les syndicats et une centaine d’associations citoyennes.
« Ils coulent le pays« , « Ni travail, ni retraites« , pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants, qui agitaient aussi le « Non » accompagné d’une paire de ciseaux devenu dans une Espagne plombée par un chômage de près de 26% l’emblème de la lutte contre les coupes budgétaires.
2012-07-20espagne-manifDes centaines de milliers de manifestants ont crié « non » au nouveau plan de rigueur du gouvernement espagnol, à la hausse de la TVA, aux coupes budgétaires qui frappent les fonctionnaires et les chômeurs, jeudi soir, à Madrid Samedi, des milliers de personnes étaient descendues dans les rues de Madrid à l’appel du Sommet social et des Marées citoyennes, des collectifs professionnels nés pour défendre des services publics comme l’éducation et la santé et qui manifestent habituellement de leur côté.
manifestation-espagne_pics_809Deux ans après l’arrivée au pouvoir du gouvernement de droite de Mariano Rajoy, les manifestants ont défilé derrière une grande banderole blanche portant les mots: « Jugement pour les banques. Sauvons le service public, les pensions, les personnes« . « Mains en l’air, c’est un hold-up« , hurlait la foule dans la capitale espagnole, reprenant ainsi le cri de ralliement des manifestations qui se multiplient depuis l’annonce, le 11 juillet, de ce plan destiné à économiser 65 milliards d’euros. « Si tu veux gagner, lutte sans relâche », « Rajoy nous vole », « Je veux un Noël« , proclamaient de petites pancartes. D’autre portaient ce seul mot « NO » illustré d’une paire de ciseaux, symbole de ces coupes budgétaires qui ont déclenché la colère de tout le pays.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Europe, Résistance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.