Ukraine – Le rendez-vous manqué de Kiev avec l’Europe / Ioulia Timochenko : grève de la faim

aUkraine drapeau
Ce n’est pas (encore) une rupture définitive, mais un coup d’arrêt de mauvais aloi, assurément. Après avoir multiplié les œillades en direction de Bruxelles, le gouvernement ukrainien vient de « tourner le dos » à l’Europe en suspendant par décret les négociations en vue de la signature de l’Accord d’association avec l’UE.
 Une « première défaite majeure » pour cette dernière dans « sa marche vers l’est amorcée au moment de la chute du communisme », estime le Daily Telegraph.
Survenue à quelques jours du sommet du Partenariat oriental des 28 et 29 novembre à Vilnius (Lituanie), cette volte-face, qui a jeté des dizaines de milliers d’Ukrainiens en colère dans la rue, dimanche, n’est pas fortuite. Les médias ukrainiens, dont la BBC se fait l’écho, y voient le résultat des intenses pressions exercées par Moscou, point de vue que partagent la Deutsche Welle et le Washington Post.
Pour Vladimir Poutine, soucieux de maintenir l’Ukraine dans le giron russe, le choix de Kiev sonne comme une victoire diplomatique. Du moins pour l’instant, tempère Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe, dans un entretien au Monde.fr.

aukraine manif

Trois Photos des récentes manifestations
 En franchissant le Rubicon aux dépens de l’UE, l’Ukraine s’est condamnée au statu quo politique et au déclin économique, déplore pour sa part Bloomberg Businessweek. Et cela au nom d’intérêts personnels, le président Viktor Ianoukovitch n’aspirant qu’à sa réélection en 2015.

aukraine

 Neuf ans après la « révolution orange » incarnée, entre autres, par l’ex-première ministre embastillée Ioulia Timochenko – dont le régime refuse toujours l’extradition vers l’Allemagne pour y être soignée –, le temps d’un nouveau « soulèvement pacifique » est venu, plaide Olesia Ogryzko (European Public Affairs.eu). Et de conclure, en forme d’appel à l’insurrection civique : « Le printemps arabe est fini ? Vive l’automne ukrainien ! »
Le Monde 25/11/2013

Grève de la faim

entamée lundi par l’ex-premier ministre ukrainienne Ioulia Timochenko par solidarité avec les manifestants qui protestent contre le rejet par Kiev d’un accord d’association avec l’UE, alors que le président Viktor Ianoukovitch a appelé à la « paix ».

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.