Afrique – Une poudrière nommée République centrafricaine

La République centrafricaine (RCA) sera-t-elle le prochain « Etat failli » ? Depuis qu’en mars l’ancien président François Bozizé a été chassé du pouvoir par la Séléka, coalition hétéroclite de groupes rebelles issus du nord du pays, ce dernier flirte dangereusement avec l’abîme. Au point que la France, ancienne puissance coloniale jusqu’en 1960, a décidé d’envoyer près d’un millier d’hommes sur place – sa deuxième intervention sur le continent africain depuis le début de l’année et l’opération « Serval » au Mali.
Objectif : épauler la Misca (Mission internationale de soutien à la RCA) et colmater une faille sécuritaire qui ne cesse de s’élargir, alimentant « les craintes de voir les affrontements et exactions à caractère confessionnel se multiplier », souligne Jeune Afrique.
 De fait,  la République centrafricaine s’est métamorphosée en « poudrière religieuse » entre chrétiens (majoritaires) et musulmans. A ce tableau, déjà noir, s’ajoute une crise humanitaire : près d’un million de personnes souffriraient de famine.
« Sans doute encore hanté par les fantômes du Rwanda [et du génocide de 1994] », le pouvoir français a privilégié l’action à l’inertie, se félicite L’Observateur Paalga. Et de saluer « l’œuvre de salubrité publique » de l’Hexagone. Le Pays abonde dans ce sens, louant une « France salvatrice ». Mais il ne peut s’empêcher, en même temps, de fustiger ce qui, à ses yeux, est le grand drame de l’Afrique : l’incapacité de ses dirigeants à honorer leur responsabilité première, « qui est de protéger les populations pour lesquelles ils ont été élus ».
Le Monde 29/11/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.