Philippe LABRO : une idée intéressante de recettes fiscales !

Philippe LABRO a une bonne idée !
Sans titre
    

Hollande veut taxer à 75 % les 2 000 français les plus riches, ce qui rapporterait 200 millions …et ensuite zéro car ils seront tous partis ailleurs. Notre idée est plus simple, plus sûre, plus juste et sans risque :
Nous proposons de baisser de 1 000 € par mois le salaire des 5 000 fonctionnaires français payés plus de 150 000 € par an !!! A ceux là il faut ajouter tous les élus : députés, sénateurs et ministres.
La France sera sure de pouvoir effectuer ce prélèvement car on n’a jamais vu un haut fonctionnaire français partir en Suisse ou en Russie ! Car c’est ça la différence : un riche entrepreneur français peut aller s’enrichir à l’étranger en gagnant plus, alors qu’un haut fonctionnaire sera au chômage hors de nos frontières. Et le chômage ailleurs c’est dans certains pays 450 € par mois pendant 3 mois !!
Sans titre
 Oui, d’accord c’est un peu facile, un peu provoc’, mais ça peut inciter à la réflexion….
———————–
Philippe Labro (né à Montauban le 27 août 1936) est un journaliste français, écrivain, réalisateur, homme de médias.
220px-Festival_automobile_international_2012_-_Photocall_-_Phlippe_Labro_-_002De 1985 à 2000, il dirige les programmes de RTL, devient vice-président de la station en 1992, vice-PDG en 1996 et vice-président du Conseil d’administration en mars 2000. Sa collaboration avec Johnny Hallyday, pour qui il écrit plusieurs chansons, est remarquée. Il collabore avec le chanteur de façon épisodique (1971, 1974, 1982, (…), 1999). Serge Gainsbourg lui commande des textes pour Lolita Go Home, l’album de Jane Birkin (1975). En 1996, il publie un roman La Traversée inspiré par son expérience de mort imminente consécutive à un œdème du larynx. Il présente l’émission de débat Langue de bois s’abstenir depuis 2008, et depuis octobre 2012 sur D8 à 23 h 30.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Economie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.