Pétition : Scinder les métiers bancaires est la clé de voûte pour un système financier plus sain.

Ploutopia – Lundi 9 décembre 2013
Quel est le problème ?
Dans les banques universelles (les grandes banques qui ont à la fois des activités de dépôts et d’affaires), il n’y a pas de séparation entre les différents types d’activités : la collecte de l’épargne des citoyens peut servir de source de financement pour les autres activités effectuées par la banque, telles que les investissements dans des produits financiers pour son propre compte.
Ces dernières années, plusieurs banques (et parmi les plus grandes à travers le monde) ont spéculé avec l’épargne que leurs clients étaient venus y déposer en toute confiance.
Avec cet argent, ils ont acheté des produits hautement rentables (10-15%) mais également hautement risqués. Jusqu’en 2008, les banques ont réalisé de plantureux bénéfices.
Quand le système s’est effondré en 2008 (lorsque notamment les ménages américains n’ont plus pu rembourser leur crédit hypothécaire), ces titres risqués dans lesquels les banques avaient massivement investi ont perdu leur valeur. Plusieurs institutions financières à travers le monde se sont retrouvées en faillite virtuelle. Elles n’avaient plus de liquidités, ne voulaient plus prêter ni aux autres banques ni aux entreprises (par peur de ne pas être remboursées). L’ensemble de l’économie risquait de s’arrêter.
Comme elles détenaient l’épargne de nombreux citoyens, les Etats n’ont pas osé les laisser tomber en faillite et ont été obligés de « sauver » les banques avec des dizaines de milliards d’euros publics. Et cela, en les recapitalisant (en devenant actionnaire), en se portant garant (pour qu’elles puissent continuer à se financer sur les marchés) ou en leur prêtant purement et simplement de l’argent.
Aujourd’hui, il n’est pas possible de déterminer le coût exact de la crise (cela dépend si les garanties sont utilisées ainsi que du cours des actions que l’État a rachetées au moment de leur revente). Cependant, son effet sur l’économie, les mesures d’austérité, de réajustement budgétaire, les pertes d’emplois sont plus que tangibles.
siteon0-0a262
Scinder les métiers bancaires est la clé de voûte pour un système financier plus sain. Certaines associations se mobilisent et le politique semble prêt à passer le cap. Ils ont maintenant besoin de notre soutien pour faire levier contre les lobbies bancaires. Nous ne sommes que 10.000 à avoir signé une pétition qui demande cette scission. Il manque encore 90.000 signatures avant fin 2013.
Un petit effort svp, signez et faites suivre cette pétition : www.scinderlesbanques.be.
Spéculation : Pas avec mon pognon !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Economie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.