En Asie du Nord-Est, tensions en mer et dans l’air – Chine, Japon et maintenant Corée du Sud

Au fil des semaines, les tensions s’exacerbent en Asie du Nord-Est, alimentées par des contentieux territoriaux teintés d’irrédentisme en mer de Chine orientale.
Jusqu’alors relativement discrète, la Corée du Sud a annoncé dimanche une extension de sa zone de défense aérienne (ZDA), qui devrait entrer en vigueur le 15 décembre (The Washington Post). Ce « réajustement » stratégique – le premier depuis 1951, en pleine guerre de Corée (1950-1953), répond à la « zone d’identification aérienne » mise en place sans préavis par la Chine le 23 novembre.
 Problème : les deux zones se chevauchent, incluant un îlot rocheux revendiqué à la fois par Séoul et par Pékin, sous les noms respectifs de Ieodo et Suyan. Au surplus, la nouvelle ZDA sud-coréenne empiète sur celle du Japon, à un moment où les relations entre les deux pays demeurent tendues en raison d’un passé commun jamais vraiment apuré.
Pour certains observateurs sud-coréens, le risque est que Tokyo contre-attaque, englobant les îles Takeshima (que Séoul nomme Dokdo) dans sa propre ZDA.
 En visite récemment dans la région, le vice-président américain, Joe Biden, espérait unir le Japon et la Corée du Sud face aux prétentions chinoises, tout en incitant les acteurs de la zone à ne pas verser dans une militarisation de mauvais aloi.
 Il semble avoir échoué sur les deux fronts. Dans ce contexte, Gulf News appelle le géant chinois à la retenue, et ce dans son propre intérêt : « Pékin doit garder à l’esprit que sa puissance économique repose sur les partenariats commerciaux qu’il a noués à travers le monde. Jouer les trouble-fête à propos d’îles contestées ne peut que faire des vagues inutiles dans l’ensemble de la région ».
Le Monde 09/12/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.