Les coûts des PV de stationnement risquent de flamber

Le Canard Enchaîné – 18 décembre 2013 –
Des prunes de plus en plus tartes
Fini les PV de stationnement Place aux  « forfaits de post-stationnement pour occupation du domaine public ». Cette formule abracabrantesque vient d’être inventée par les sénateurs pour désigner la nouvelle variété de prunes qui va prochainement dégringoler sur les pare-brise.
Pour les automobilistes, la récolte risque d’être des plus indigestes: le tarif des nouvelles contredanses, qui seront désormais dépénalisées, ne sera plus fixé à 17 euros sur l’ensemble du territoire, mais laissé au libre choix des maires. Lesquels devraient s’empresser, une fois les municipales passées, de faire flamber les prix.pv_grand_paris_hub
Pour justifier la nouvelle loi, les élus expliquent que les anciennes amendes étaient si peu dissuasives que la plupart des automobilistes se contentaient de faire des bras d’honneur aux parcmètres.
En revanche, les maires se montrent moins bavards au sujet d’autres douceurs. Par exemple, les villes pourront déléguer à des prestataires privés le soin de distribuer les amendes. Rémunérées au rendement, ces sociétés devraient se montrer encore plus voraces que les actuels contractuels.
police-fait-chiffre-gd
Autre possibilité offerte par la loi : les élus pourront également décider de moduler les tarifs selon les quartiers et les périodes de l’année, voire d’exempter de contredanse certains administrés. Toute ressemblance avec un quelconque clientélisme…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, Transport, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.