L’UE peine à relancer l’Europe de la défense

Les dirigeants de l’Union européenne ont approuvé jeudi à Bruxelles le lancement de quatre programmes de coopération (drones d’observation, ravitaillement en vol et transport aérien, cyberdéfense et communications par satellites) dans l’industrie de l’armement mais restent divisés sur ce que devrait être une Europe de la défense, qui peine à exister.
M. Hollande a rappelé que Paris demandait depuis longtemps une relance de cette politique. Mais il a surtout souhaité que ses partenaires passent du soutien verbal à l’appui financier aux opérations de paix de Paris en Afrique.
Il a obtenu la promesse d’un examen de la question du financement des interventions de l’UE au premier semestre 2014 et d’un rapport de la haute  représentante pour la politique extérieure et de sécurité, Catherine Ashton, sur le sujet, mais sans engagement ferme sur le résultat de l’exercice.
Quelque 1 600 soldats français s’efforcent de pacifier la République centrafricaine avec des forces africaines et 2 000 autres sont déployés au Mali, où Paris est intervenu en janvier pour stopper une offensive djihadiste sur Bamako.
La Grande-Bretagne, seul pays de l’Union européenne doté de forces armées et d’une doctrine d’emploi comparables à celles de la France, rejette, elle, le concept d’une défense européenne.
cameron_30645458Le premier ministre britannique a déclaré à son arrivée que si la coopération entre Etats sur les questions de défense avait du sens, il n’était pas judicieux que l’UE se dote de capacités militaires en propre : « Nous devons tracer une ligne de démarcation entre la coopération, qui est une bonne chose, et des capacités de l’UE, ce qui ne l’est pas », a dit David Cameron.
Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a, lui, prononcé un vibrant plaidoyer en faveur d’une défense européenne.
Le Monde 20/12/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.