Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales ?

A l’occasion du colloque ‘La politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel’, organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon et qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux et ceux du Media Lab sur ce sujet (cf.
‘D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données’). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux.
Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye  […] ». Lu sur Internet Actu.
Le Monde 13/12/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Science, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.