République démocratique du Congo : Attaques repoussées contre le pouvoir

Les forces armées congolaises ont repoussé lundi une série d’attaques quasi simultanées dans la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), Kinshasa, et dans d’autres villes du pays, dans des échanges de tirs nourris qui ont fait au moins 70 morts parmi les assaillants antigouvernementaux dans ce qui s’apparente à un véritable coup de force.
Le ministère de la défense congolais a annoncé lundi soir que les forces armées contrôlaient « totalement » la situation. Les autorités ont également indiqué que 52 « terroristes » avaient été tués et 39 capturés rien qu’à Kinshasa.
 Une partie de ces assaillants s’est réclamée du pasteur Joseph Mukungubila Mutombo – opposant au chef de l’Etat, Joseph Kabila.
Tour à tour, les assaillants, munis d’armes et de machettes, ont attaqué le siège de la télévision nationale, l’aéroport international et la base de l’état-major militaire dans la capitale congolaise. Des attaques ont aussi été signalées à Lubumbashi, la deuxième plus grande ville du pays, et à l’aéroport de Kindu, capitale de la province diamantifère du Maniema, où des troupes de la Mission de l’ONU (Monusco) ont riposté face aux agresseurs, selon Martin Nesirky, un porte-parole de l’ONU.
 Le pasteur Mukungubila Mutombo, qui s’est surnommé « prophète de l’Eternel », est originaire, comme Joseph Kabila, du Katanga, poumon économique du pays. Dans une lettre ouverte datée du 5 décembre, il a dénoncé une mauvaise gestion de la RDC et tenu un discours haineux contre le Rwanda voisin, dont il a rappelé les agressions contre la RDC et avec lequel, selon le pasteur, le chef de l’Etat pactise.
Le Monde 31/12/2013

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.