L’honneur perdu du bureau du Sénat Français : Les autres sénateurs de la majorité sont effondrés.

adessin dassaultharlie-hebdo-10769671aests_1713
Rue89  09/01/Pascal Riché | Cofondateur

 L’edito – Dassault : l’honneur perdu du bureau du Sénat

Mercredi, le bureau de la Haute Assemblée a voté contre la levée de l’immunité de Serge Dassault, impliqué dans un scandale d’achat de voix en Essonne. C’est un double déni : de justice et de démocratie.
Ce qui s’est passé mercredi au Sénat est un double déni, de justice et de démocratie, dévastateur pour l’image de la Haute Assemblée. Il se double d’un scandale : deux sénateurs de gauche, membres du bureau (voir encadré ci-dessous ), mentent à la face de leurs électeurs.
adessinSerge_DassaultLes juges d’instruction Serge Tournaire et Guillaume Daïeff ont demandé la levée de l’immunité parlementaire de Serge Dassault, sénateur de l’Essonne, impliqué dans un scandale d’achat de votes dans le cadre des municipales à Corbeil-Essonnes. Le parquet a appuyé la demande.
A bulletin secret, le bureau du Sénat a décidé de ne pas lui donner suite, choisissant de protéger le puissant parlementaire (Dassault possède le premier quotidien de droite du pays et préside l’un des premiers groupes industriels français, gorgé de commandes publiques).

adessin-dassault

Ni garde à vue ni détention provisoire
Certes, cette décision n’arrêtera pas l’enquête des deux juges. Mais elle amoindrit leurs moyens : s’ils pourront entendre Dassault comme témoin, ils ne pourront pas le mettre en garde à vue ou en détention provisoire. L’impression que tout cela donne, c’est celle d’une clique de gens privilégiés, usant de leurs pouvoirs pour se protéger eux-mêmes contre la justice. Pile-poil ce qui fait monter l’extrême droite en France.
La droite sénatoriale, avec ses 12 voix au bureau, assume : elle fait bloc autour de Dassault, a voté contre la levée de l’immunité et ne s’en cache pas. La gauche compte 9 socialistes, 3 communistes, 1 PRG, 1 écolo. Tous ont dit avoir voté en faveur de la levée de l’immunité, mais deux voix ont en réalité manqué à l’appel : un vote contre et une abstention.
Le vote à main levée, la règle avant 1995
Les autres sénateurs de la majorité sénatoriale sont effondrés. Certains, comme Laurence Rossignol (PS, Oise), ont suggéré d’imposer le vote à main levée au sein du bureau (ce qui était la règle avant 1995). Le président du Sénat Jean-Pierre Bel, a endossé jeudi l’idée.
Elle n’est qu’un cautère sur une jambe de bois, et ses résultats ne sont même pas garantis : qui peut assurer que lors d’un vote différent, le système de la main levée ne facilitera pas des pressions mafieuses sur un des membres du bureau ?
En attendant, il y a deux malhonnêtes au bureau de la Haute Assemblée de la République française. Deux élus qui cachent leur vote à leurs électeurs.
Sans attendre les sénatoriales de septembre
Seul un renouvellement du bureau du Sénat – ou au moins de tous les membres issus de la gauche – permettrait de débarrasser ce dernier de ces deux-là.
Même si c’est dur, les membres du bureau devraient donc, pour restaurer la dignité de ce dernier, proposer de laisser leur fonction à d’autres, sans attendre les sénatoriales de septembre.
Avec une nouvelle demande fondée sur un fait nouveau, les juges pourront alors revenir devant le Sénat et obtenir enfin le feu vert dont la justice a besoin.
Le bureau du Sénat
Le bureau du Sénat est composé de 26 sénateurs : le président, les 8 vice-présidents, les 3 questeurs et 14 secrétaires. Le bureau est renouvelé tous les trois ans, après chaque renouvellement partiel du Sénat.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Justice, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.