Jugement historique contre une société d’huile de palme en Indonésie

Sauvons la forêt – 10 janvier 2014 –
feuer-in-tripa
Plus de 100 incendies ont été allumés dans la forêt de Tripa
Le tribunal de la province d’Aceh à Sumatra, vient d’envoyer un message fort contre la déforestation tropicale illégale en condamnant l‘entreprise d’huile de palme PT Kallista Alam à la lourde amende de 9,4 millions de dollars ainsi qu’au versement de 22,6 millions supplémentaires pour la réhabilitation des tourbières de Tripa.
« C’est un message clair adressé aux entreprises exercant dans la province d’Aceh et qui pensent pouvoir détruire des forêts protégées sans être inquiétées » déclare Mohammed Nur, président de l’organisation écologiste WALHI Aceh (Les Amis de la Terre Indonésie).
Sous la pression d’organisations écologistes nationales et internationales, le ministère de l’environnement indonésien avait engagé en 2012 des poursuites contre la société d’huile de palme PT Kallista Alam. Celles-ci ont abouti à un verdict «historique» rendu par le  tribunal de Meulaboh, puisque l’entreprise a été reconnue coupable d’avoir brûlé 1000 hectares de tourbières dans la province d’Aceh afin de les convertir en plantations de palmiers à huile et a été condamnée à une amende de 9,4 millions de dollars pour ces faits.
Les tourbières brûlées font partie de l’Écosystème Leuser, une « zone stratégique nationale pour la protection de l’environnement » et un habitat naturel essentiel à l’orang-outan de Sumatra dont l’espèce est en danger critique d’extinction.
rdr-logo-frSauvons la forêt a pris part à la campagne pour protéger la forêt de Tripa des agissements criminels de l’entreprise d’huile de palme PT Kallista Alam en lançant début 2012 une pétition signée par 50000 personnes et en collectant 10000 euros de dons.
Le grand public fut informé des pratiques illégales de PT Kallista Alam  lorsque l’ancien gouverneur de la province d’Aceh délivra à l’entreprise en août 2011 un permis pour la conversion en plantations de palmiers à huile de 1605 hectares d’une région forestière protégée située en plein coeur de l’écosystème Leuser.
À l’instigation de WAHLI, le tribunal administratif de Medan (Sumatra du Nord) avait déclaré illégale l’attribution d’une concession d’huile de palme dans la forêt de Tripa et demandé en conséquence au nouveau gouverneur de retirer le permis.
En plus de la lourde amende de 9,4 millions de dollars et du versement de 22,6 millions de dollars pour la réhabilitation des tourbières de Tripa, le tribunal de Meulaboh oblige PT Kallista Alam à restituer 5769 hectares de terres.
C’est un grand succès pour les forêts tropicales humides et pour leurs habitants. Grâce à votre aide, Sauvons la forêt a pu réunir 50000 signatures et 10000 euros de dons pour qu’un procès capital contre une entreprise d’huile de palme aux pratiques criminelles soit gagné.
—————————
Vous n’achetez pas d’huile de palme ? Peut-être ne le savez-vous pas, mais cette substance qui détruit les forêts tropicales est présente dans quasiment tous les produits de consommation courante.palmoelplantage-dddd
 L’huile de palme est en plein boom. Sa production annuelle de 54 millions de tonnes en 2011 en fait l’huile végétale la plus produite au monde. L’industrie adore cette matière première incroyablement peu coûteuse et facile à traiter. Seulement, nos biens de consommations bon marchés grâce à l’huile de palme ont un coût : la disparition des forêts pluviales.
Les forêts tropicales sont défrichées pour faire place à des monocultures immenses de palmiers à huile. Sans les arbres géants, de rares et magnifiques animaux comme les orang-outans, tigres ou rhinocéros ne peuvent pas survivre. Si leur habitat naturel continue à réduire de la sorte, c’est l’extinction de ces espèces qui est à craindre.
De nombreuses forêts primaires en Indonésie, pays champion des exportations, sont des tourbières. Celles-ci stockant d’immenses quantités de CO2, leur défrichage provoque l’émission du gaz à effet de serre dans l’atmosphère, exacerbant le réchauffement climatique mondial.
———————————
Pétition pour préserver l’Amazonie de l’huile de palme
Pour toutes celles et ceux n’ayant pas encore signé cette pétition : les habitants de Tamshiyacu au Pérou nous ont alerté car des spéculateurs étrangers déboisent illégalement leurs forêts tropicales pour les convertir en cultures d‘huile de palme. Empêchons cette catastrophe environnementale en protestant auprès gouvernement péruvien :
peru-luftaufnahme-nasaDes entreprises d’huile de palme ont commencé à déboiser les forêts au Pérou  (photo: NASA)
PÉTITION  

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Ecologie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.