Mouvements migratoires internationaux – Une carte du monde interactive des réfugiés

aréfugiésRMHPC
Selon le dernier rapport du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le monde comptait en 2013 plus de 15 millions de refugiés.  Des « déracinés » qui ont fui leur terre d’origine en raison « d’une persécution, d’un conflit, d’une violence généralisée » ou « d’atteintes aux droits humains ».
The Refugee Project est une carte interactive qui renseigne sur les migrations de réfugiés dans le monde depuis 1975. Etablie grâce aux chiffres fournis par les Nations unies, cette carte, en anglais, réalisée par l’agence new-yorkaise Hyperakt, est enrichie par des récits historiques documentant ces crises majeures et leur contexte (guerre, famine, etc.).
Une source d’informations précieuse pour comprendre les importants mouvements migratoires internationaux de ces quatre dernières décennies. En 1975, date du début de cette frise chronologique, le nombre de réfugiés dans le monde était d’environ 1,4 million, et trois pays d’Afrique – l’Angola, la Guinée et le Burundi – étaient principalement concernés.
 En 2012, les chiffres ont explosé, atteignant près de 18 millions de réfugiés. Bien que répandu sur tous les continents, ce phénomène migratoire domine désormais au Proche-Orient (en Irak et en Syrie). On constate aussi que l’année record est 2002, avec un total de 20,1 millions de réfugiés. La carte ne tient pas compte des flux migratoires économiques, ni de certaines populations mal documentées, comme celles des réfugiés mexicains aux Etats-Unis.
Le Monde 14 janvier 2014

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.