Conférence de François Hollande / A propos de la presse …

Rue 89 15/01/2014 Signalé par Pascal Riché
 « La conférence de presse de François Hollande a été un moment assez minable de la vie politique française. Le moins mauvais a d’ailleurs été le président de la République lui même. Non pas qu’il ait brillé de génie, mais les journalistes ont tellement été en dessous de tout que Hollande pouvait apparaitre comme un aigle. »
Lire sur Authue

Minable conférence de Presse

mardi 14 janvier 2014 Par Samuel, EXTRAITS
Je n’arrive pas à comprendre le sens d’une telle cérémonie, où 600 journalistes s’entassent dans une salle pendant plus de trois heures, alors qu’au maximum une quinzaine d’entre eux pourront poser une question. Je n’arrive pas plus à comprendre ce que viennent faire là la quasi totalité des membres du gouvernement. On est véritablement dans le rituel monarchique du souper du roi, comme au temps de Louis XIV, où le monarque montre sa puissance en déjeunant seul, avec toute sa cour, debout, à la regarder. On est aussi bien à la suivre en direct sur internet, surtout pour ce qu’il y a d’intéressant à y entendre.
On ne peut pas dire que le contenu du discours présidentiel ait été de qualité. Une grosse annonce, celle d’une deuxième distribution d’argent public aux entreprises. Cela s’appelle le « pacte de responsabilité ». En gros, c’est la suppression des cotisations patronales pour la branche famille de la sécurité sociale (30 milliards) et une réforme de la fiscalité directe des entreprises (pour l’alléger). On recycle le choc de simplification, déjà lancé depuis un an. Mais ayant retenu la leçon de la première fournée de cadeaux, le CICE, Hollande souhaite qu’il y ait des contreparties. Et même qu’il va créer un comité théodule pour vérifier que les entreprises respectent bien leur obligation de participer à la baisse des chiffres du chômage. Comme il sent que sa majorité risque de ne pas trop aimer, il a tout de suite annoncé qu’il dégainait l’arme atomique, la question de confiance.

…..

Pour le reste, c’est du pipeau intégral.

….

Au passage, Hollande donne quelques cacahuètes aux enseignants, en annonçant des moyens supplémentaires pour mieux payer ceux qui sont en ZEP. Rien de révolutionnaire et pas à la hauteur de la crise de l’éducation nationale en France, même si c’est mieux que rien. Ça sent quand même bon la mesure de clientélisme électoral à la veille des élections. L’annonce, très nébuleuse, d’un texte de loi sur la fin de vie est également un signal politique faible et insuffisant vers son électorat, qui attendait au minimum la PMA pour tous. Par contre, ça va piailler à droite, et ce n’est pas une petite visite au Vatican qui va les calmer. Enfin, le couplet européen était à hurler de rire, tant sur la réforme bancaire, qui est un truc a minima, que sur la relance d’une politique européenne de défense à partir du couple franco-allemand. Hollande était complètement à l’ouest.
Mais ceux qui ont été en dessous de tout, ce sont les journalistes : 6 questions « gayet-closer », 3 questions « mais êtes-vous encore de gauche », une question « Léonarda » et une autre « Dieudonné ». Par contre, personne pour lui demander comment il allait financer la politique familiale en supprimant les cotisations sociales de la branche famille. Personne non plus pour lui demander quels postes budgétaires allaient être sacrifiés pour arriver aux 50 milliards d’économies. Aucune question sérieuse sur l’environnement, l’énergie. Pareil sur les collectivités locales, même le sujet Europe a été bâclé. En fait, personne ou presque n’a rebondit sur les annonces que le président venait de faire. Une honte !
Relire cette tribune « nous rédacteurs en chef » après cette conférence de presse, où le sujet « people » a été abordé dans toutes les positions possibles, est une illustration parfaite de la profonde hypocrisie des responsables des médias. Comment s’étonner que l’ensemble de la presse soit discrédité quand ceux qui se présentent comme son élite se vautrent à se point dans la nullité la plus crasse ?

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Médias, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.