L’ombre de Sarkozy

Le Canard enchaîné / 15 janvier 2014 N°4864
A l’Elysée comme à Matignon, la même conviction : les amis policiers de la bande à Sarlozy ne sont pas totalement étrangers à la publication des photos de « Closer ».
Ils auraient aidé à localiser le couple et à préciser l’heure de ses rencontres. Théorie classique du complot ? Sans doute, mais pas que. Une bonne partie de la hiérarchie politique de droite continue d’avoir des relations régulières avec l’entourage de l’ancien chef de l’Etat.
Sont dans le collimateur de l’Elysée : le sénateur Pierre Charon, grand pote des flics, Bernard Squarini, ancien patron de la DCRI et Michel Gaudin, ancien patron de la police, actuellement directeur du cabinet de Sarko.  On ne prête qu’aux riches …
Hollande lui-même a parlé de « barbouzerie » en fin de semaine et ajouté :  « Il y a des gens qui étaient au GSPR (groupement de sécurité de la présidence de la République), du temps de Sarkozy, qui ont des informations et qui doivent les transmettre à leurs amis ».
Le chef de l’Etat a été frappé tout dernièrement par la publication dans « Valeurs actuelles » d’un extrait du rapport de la BAC sur un des fils de Valérie Trierweiler. Pour lui, la volonté de nuire est évidente et la « fuite » est signée. D’autant que, toujours selon lui, ce n’est pas le fils Trierweiler qui était impliqué, mais un de ses copains qui détenait du cannabis.
L’Elysée assure également être troublé par les témoignages de journalistes qui ont rencontré Sarkozy au tout début de la semaine dernière, alors que « Closer » n’était pas encore sous presse. D’après eux, l’ancien chef de l’Etat avait encouragé ses visiteurs à « acheter la presse people » et avait ajouté «  Vous aller vous marrer ».
Autant qu’à son époque, quand Cecilia faisait la une de « Paris Match » ?

 Un plaisir non dissimulé

Quoi qu’il en soit, l’affaire des photos a bien fait rire Sarkozy. Son numéro est déjà rodé, et il le répète à l’envie devant ses visiteurs.
«  Ah ! il est dans une sacrée panade » s’exclame-t-il. Que reste-t-il des  » moi président  » ? Pas grand-chose ! Et je l’ai gardé en souvenir ce  » ‘moi président  » C’est peut-être la fin des leçons de morale. Vous savez avec Carla nous avons voulu officialiser rapidement car je ne voulais pas d’une photo prise un matin glauque ou à la nuit tombée ».
Et l’ancien chef de l’Etat de poursuivre : « Si chacun a droit à sa vie privée, quand on est un personnage public, et quand on est président de la République, il faut faire attention au ridicule. Or cette photo de Hollande sortant de chez sa maîtresse avec un casque de moto ça rend Hollande complètement ridicule. Hollande c’est le président ridicule »
Un président qui a tout de même ridiculisé Sarko un soir de mai 2012 …
Le Canard canard bl

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Police, Politique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.